Jérôme Sturla  © Tim douet_467
© Tim Douet

Sturla : “Le Grand Stade génère un cercle vertueux”

L’Autre Campagne – Jérôme Sturla est l’invité ce 13 janvier de Paul Terra dans notre émission politique consacrée aux municipales. Le maire PS sortant de Décines-Charpieu s’occupe du service après-vente du Grand Stade et s’explique sur la candidature dissidente de l’ancienne adjointe socialiste Farida Boudaoud.

L'Autre Campagne s'intéresse cette semaine à Décines-Charpieu. Une ville actuellement gérée par les socialistes et considérée comme un bastion de gauche. Les prochaines municipales s'y annoncent pourtant serrées. Le projet de Grand Stade, qui a cristallisé des mécontentements et provoqué des changements démographiques, laisse présager une réélection délicate pour le maire sortant Jérôme Sturla. Ce lundi matin, il répondait aux questions de Paul Terra. Pour lui, l'OL Land aura "un impact positif pour la ville et sur l'élection". "Avec le Grand Stade, nous implantons une locomotive. Des entreprises sont venues grâce à ce projet, grâce au tram qui nous porte à 18 minutes de la Part-Dieu et de l'aéroport. Le Grand Stade génère un cercle vertueux", explique le candidat du PS.

Jérôme Sturla revient aussi sur la candidature de l'une de ses adjointes, Farida Boudaoud, sous l'étiquette du Front de gauche. Elle a quitté le PS après que le maire de Décines-Charpieu lui a indiqué qu'il ne souhaitait pas la reconduire dans ses fonctions d'adjointe. "Je lui ai simplement indiqué que je voulais composer un exécutif avec des gens à plein temps. Elle est vice-présidente à la culture à la région. Elle ne m'a pas témoigné d'un engagement total à la ville de Décines", souligne Jérôme Sturla. Lui-même cumule des mandats (maire et conseiller général) mais ne s'estime pas concerné de la même manière : "Au conseil général, je ne siège pas dans l'exécutif."

En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Jérôme Sturla.

---

Mardi 14 janvier, dans L’Autre Campagne : Farida Boudaoud, candidate à Décines.

L’Autre Campagne, l’émission politique de Lyon Capitale consacrée aux municipales dans le Grand Lyon, à suivre sur Lyoncapitale.fr chaque jour à 14h, jusqu’au 21 mars prochain.

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Nouvel épisode de pic de pollution à Lyon avec la mise en place de la circulation différenciée. Néanmoins, comme pour la ZFE, les contrôles resteront réalisés par les policiers. Une autre solution existe, mais qui osera la porter ?
8 commentaires
  1. Les Gones pour Gerland - 13 janvier 2014

    Vertueux... vertueux, vous avez dit vertueux ?Encore un socialiste qui tente de dissimuler sa réelle couleur pour se parer de couleurs plus chatoyantes... et tenter ainsi de conserver son pouvoir !Tout est bon pour ce faire... Il est probablement persuadé que l'économie se gère par décret et que le redressement productif ne passe par un stade ! Il ne connait l'économie que par les dépenses et l'endettement... il faudrait pourtant qu'il sache qu'avant de dépenser, il faut produire (=PIB) !

  2. carton rouge - 13 janvier 2014

    La majorité municipale décinoise socialo-communiste s'entendait pour nous sacrifier sur l'autel du grand stade. Maintenant ils se déchirent.. http://www.michelburonfosse2014.fr/?p=360 Ecoutez les nouveaux avis de Michel Buronfosse. Mais le stade se construit et ce sont les Décinois qui subiront les désagréments. Honte à ces politiques sans foi ni loi.

  3. grandlyonnaise - 13 janvier 2014

    je tombe de haut : 'Des entreprises sont venues grâce à ce projet, grâce au tram qui nous porte à 18 minutes de la Part-Dieu et de l'aéroport.''moi qui ai toujours cru que le tram préexistait à l'arrivée non seulement du stade, mais du suppo futur ex maire de décines Illusion, quand tu nous tiens !quel grand homme ce monsieur qui cumule combien de mandats en couple ? merci de la réponse

  4. carton rouge - 14 janvier 2014

    Cercle vertueux... mon oeil ! Pour rester dans la géométrie, ce sera plutôt la spirale de l'insécurité, des embouteillages, des dépenses pour les dégradations, de la fuite des forces vives affolées par l'ambiance... Le stade est une casserole pour vous, que dis-je une cocotte minute !

  5. ofnet69 - 15 janvier 2014

    Un maire qui préfère dealer avec Collomb et Aulas pour le stade, et avec Forissier pour fusionner Décines et Meyzieu, mérite-t-il les suffrages des Décinois ? Un maire qui évince ses partenaires communistes et socialistes pour accaparer le pouvoir et qui s'affiche en orange modem mérite-t-il le qualificatif de 'gauche' ?

  6. pouss - 16 janvier 2014

    'Avec le Grand Stade, nous implantons une locomotive' voilà un bel aveu : une locomotive... Bruyant, polluant, asphyxiant!!! à quand une politique qui se soucie du citoyen????

  7. martin - 20 janvier 2014

    Monsieur STURLA a un bilan catastrophique: il nous a fait perdre le Pole Santé. La clinique du Grand Large va fermer, la maternité a disparu, les pompiers sont partis, ainsi que la sécurité sociale et le CIO.Il ne se soucie pas de ce que pensent les décinois. Il décide seul. Il a refusé un référendum concernant le projet du Grand Stade. Il cherche à construire des immeubles partout. Il a même supprimer par la force le cahier des charges d'un lotissement pour y implanter des immeubles.

  8. pat69 - 21 janvier 2014

    Il n'y a bien que le cercle qui soit vertueux. Ca balance fort à gauche. Les ambitions personnelles de carriériste politique sont sans issue pour la collectivité. Cumulard, déjà 25 ans au conseil municipal de Décines. C'est une rente à vie qu'il recherche. Les copains d'hier sont les ennemis d'aujourd'hui.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut