Spécial Législatives C'est la vague rose ou la vague bleu qui fera la différence

Et les résultats du premier tour indiquent que cette suprématie a peu de chance de s'inverser. L'UMP pourrait même rafler deux ou trois circonscriptions supplémentaires. De son côté, la gauche espère garder ses quatre places à l'Assemblée Nationale mais une victoire de Ségolène Royal pourrait même les faire grimper... jusqu'au 7ème siège. Jusqu'aux scrutins du 10 et 17 juin, Lyon Capitale épluchera toute l'actualité des législatives et publiera toutes les semaines ses pronostics de campagne.

1ere circonscription

Lyon : sud du 7e, du 2e et du 9e, ouest du 8e et 5e arrondissements.

Députée sortant : A. M. Comparini (UDF)

Peut basculer à droite ou à gauche. Très incertain

Ici, c'est du sport ! Seule dans le Rhône détenue par une UDF, cette circonscription est emblématique de la situation inédite née du premier tour de la présidentielle. Refusant sans doute toute alliance malgré un score moyen de Bayrou (3e avec 22,51 %), la sortante Anne-Marie Comparini devrait affronter l'UMP Michel Havard, le PRG-PS Thierry Braillard - déjà en campagne très active ! -, et on parle aussi du millonniste Denis de Broliquier, maire du 2e. Et tous ont leurs chances !

2e circonscription

Une partie du 1er, du 3ème, du 4ème, du 5ème et le 2ème.

Député sortant : Emmanuel Hamelin (UMP)

Peut basculer

Mais avantage à la droite

Le candidat socialiste Pierre-Alain Muet espère piquer la place d'Emmanuel Hamelin (UMP). C'est vrai que le score de Ségolène Royal dans la circonscription "des pentes et de la Croix-Rousse", au premier tour de la présidentielle, est encourageant... même si Nicolas Sarkozy arrive quand même en tête. La bataille sera serrée et c'est sans doute le candidat qui aura la même couleur que le locataire de l'Elysée qui devrait l'emporter.

3e circonscription

Lyon : nord du 7e, sud-ouest du 8e et ouest du 3e arrondissements.

Député sortant : Jean-Michel Dubernard (UMP)

Peut basculer à gauche

Contrairement à ses promesses, J.-M. Dubernard, élu depuis 1986, rempile à nouveau dans une circonscription traditionnellement à droite dont la population s'est accrue et a rajeuni.

Le 1er adjoint PS de Lyon, Jean-Louis Touraine, mise sur ce changement sociologique, la notoriété de son action municipale et "le peu d'implication locale" de Dubernard pour faire basculer cette circonscription où le démocrate Azouz Begag pourrait jouer les trouble-fête.

4e circonscription

Est du 3e, sud-est du 8e et 6e arrondissement.

Député sortant :Christian Philip (UMP)

Peut basculer de droite à droite

La droite règne en maître sur la circonscription qui a hébergé pendant des années Raymond Barre. Christian Philip (UMP) veut garder la place, et Dominique Perben (UMP) lui demande de se retirer. Pour le moment, en vain. Duel à droite en perspective. La socialiste, Najat Belkacem, joue dans cette histoire le rôle de figurante.

5e circonscription

Caluire-et-Cuire, Neuville, Val-de-Saône, Monts-d'Or.

Député sortant : Philippe Cochet (UMP)

Avantage à la droite

Pas d'inquiétude pour Philippe Cochet, très actif soutien de Sarkozy : dans la 5e, le candidat UMP a fait le plus gros score de Rhône-Alpes (43,12 %) ; il est même élu dès le premier tour à Ecully, dont le maire UDF Yves-Marie Ulrich est candidat à la députation ! La PS Marie-France Lambert aura bien du mal dans ce bastion de droite, où Royal n'est arrivée qu'en 3e position au 1er tour de la présidentielle.

6e circonscription

Villeurbanne

Député sortant : Lilian Zanchi

(PS)

Peut basculer

Avantage à la droite

La gauche se déchire pour conserver le siège parlementaire de Nathalie Gautier, décédée il y a quelques mois. Une élue verte et deux socialistes sont en piste, notamment Lilian Zanchi qui a succédé à la parlementaire défunte et qui est à l'âge de 39 ans le plus jeune député de France. A droite, Henry Chabert (UMP) fait une campagne beaucoup plus sereine et de terrain qui pourrait bien payer au moment du scrutin...

7e circonscription

Bron, Rillieux-la-Pape,

Vaulx-en-Velin

Député sortant :Jean-Jack Queyranne (PS)

Avantage à la gauche

La poussée de Sarkozy a été forte sur ces communes populaires de l'est lyonnais, mais au final, Ségolène Royal l'emporte d'une courte tête et peut compter sur l'un de ses fidèles lieutenants, Jean-Jack Queyranne pour garder cette circonscription à la gauche. D'autant que le président PS de Rhône-Alpes est opposé à un candidat UMP peu connu : Delbiol, délégué départemental de Christine Boutin qui aurait négocié fermement son ralliement à Sarkozy sur cette investiture.

8e circonscription

Amplepluis, l'Arbresle, le Bois-d'Oingt, Limonest, Tarare, Thizy

Député sortant : Robert Lamy (UMP)

Avantage à la droite

Même si le député sortant et maire de Tarare ne se représente pas, on voit difficilement comment la gauche pourrait profiter de ce départ, même si Sheila MaCarron pour le parti socialiste, devrait donner une belle énergie citoyenne à cette campagne. Patrice Verchère pour l'UMP reste favori, même si Jean-Pierre Guillot, le maire de Donmartin pourrait se présenter sous l'étiquette du parti démocrate (PD) de Bayrou.

9e circonscription

Anse, Beaujeu, Belleville, Monsols, Villefranche-sur-Saône.

Député sortant : Bernard Perrut (UMP)

Avantage à la droite

Dans ces terres beaujolaises où l'UDF et le FN font généralement de bons scores, Sarkozy est arrivé en tête devant Bayrou, ce qui conforte le député sortant UMP Bernard Perrut qui pourrait être opposé à son suppléant ex-UMP devenu UDF Frédéric Miguet. Mais la chute du FN et la percée de Royal (2e à Villefranche) peut changer la donne dans cette circonscription qui connaît un "21 avril" (duel droite/FN) à chaque législative depuis 1993. Cette fois tout est possible : duel républicain, triangulaire, voire quadrangulaire, se félicite le PS Jérôme Saddier qui a ensuite la mairie de Villefranche en ligne de mire.

10e circonscription

Coteaux du lyonnais avec Saint-Genis Laval, Vaugneray Dardilly

Député sortant : Christophe Guilloteau (UMP)

Avantage à la droite

C'est un peu Clochemerle à droite avec Georges Barriol candidat de droite dissident, Yves Hartemann de chez Bayrou et Christophe Guilloteau qui, malgré les attaques, devrait quand même rester en haut du clocher. Pour la candidate socialiste, Florence Perrin, les choses seront plus dures, car Nicolas Sarkozy est arrivé largement en tête sur les 43 communes que compte la circonscription.

11e circonscription

Condrieu, Givors, Mornant, Saint-Symphorien d'Ozon.

Député sortant : Georges Fenech (UMP)

Avantage à la droite

Georges Fenech a ressorti son camping-car qui sillonne tous les villages du sud de Lyon pour soutenir Sarkozy. Résultat : le candidat UMP arrive en tête dans quatre cantons tandis que l'électorat communiste passe de 12 à 6 % sur Givors et le FN s'effondre. Mais dans ce pays de la joute qui connaît l'alternance législative depuis 1981, le juge Fenech "vigilant mais confiant" s'attend à un combat serré, face à son collègue magistrat Albert Lévy (Les Verts), le maire de Grigny René Balme ou encore le PS Jeff Gagneur.

12e circonscription

Oullins, Tassin-la-Demi-Lune, Irigny, Sainte-Foy-Lès-Lyon

Député sortant : Michel Terrot (UMP)

Devrait rester à droite

L'éternel candidat socialiste, René Lambert, a jeté l'éponge et laissé la place à Gilles Pommateau pour combattre Michel Terrot (UMP), qui se présente pour un sixième mandat. L'indéboulonnable député d'Oullins avait été élu dès le premier tour en 2002. Mais cette fois, la candidature probable de Cyrille Isaac-Sybille (PD) pourrait l'obliger à faire un deuxième tour.

13e circonscription

Décines-Charpieu, Meyzieu, Saint-Priest.

Député sortant : Martine David (PS)

Peut basculer à droite

La sortante Martine David, remplaçante de Poperen en 1988, est réélue depuis 1993 grâce à une triangulaire et le fort score du FN mené par Bruno Gollnisch "qui vient ici faire du tourisme politique tous les 5 ans" commente l'UMP Philippe Meunier.

Mais cette fois, la chute du FN et le fort score de Sarkozy (en tête sur 11 communes dont les bastions de gauche Décines et Saint-Priest) pourrait ouvrir le jeu et faire vaciller la 13e à droite.

14e circonscription

St-Fons- Vénissieux

Député sortant : André Gerin

(PCF)

Peut basculer

André Gerin (PC) est une figure de la politique lyonnaise, mais les socialistes vont certainement lui mettre Yves Blein, maire de Feyzin, dans les pattes. Cela fera sans doute l'affaire du candidat du parti Radical, proche de Jean-Louis Borloo et maire de St Fons, Maurice Denis qui croit en la victoire possible dans ce fief de la gauche.

à lire également
Arrêté par la police pour un contrôle, un jeune motard a tenté de fuir avant de se rebeller et de blesser légèrement deux policiers mercredi 14 août à Villeurbanne. Il a été condamné à deux mois de prison ferme.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut