FN une

Sondage exclusif : le FN devient un vote d'adhésion

Le FN est devenu un vote d'adhésion, qui séduit désormais aussi les classes moyennes. C'est l'enseignement de l'enquête réalisée par Lyon Capitale dans son édition de mai, à paraître le 29 avril. Appuyée par un sondage OpinionWay, des milliers de kilomètres parcourus à la rencontre des électeurs du FN, et les analyses de politologues spécialistes de l'extrême-droite, cette enquête bouscule beaucoup d'idées reçues.

C’est la première fois qu’un sondage mesure aussi nettement "l’effet Marine Le Pen" : 86 % des électeurs du FN disent souhaiter qu’elle soit élue présidente de la République, alors que seulement 53 % auraient aimé voir son père, Jean-Marie Le Pen, à l’Élysée. "Je suis stupéfait, reconnaît le sociologue Sylvain Crépon. Le FN devient un vote d’adhésion. Je pensais que ce vote était encore largement protestataire. Cela marque un tournant."

À travers cette enquête, on découvre aussi un électorat beaucoup plus varié qu’il ne l’était par le passé. "Il se passe quelque chose avec les classes moyennes, pour qui le vote FN devient acceptable" constate le politologue Jean-Yves Camus. Si l’immigration et la sécurité restent les deux principales motivations du vote FN, c’est la peur suscitée par la religion musulmane qui rassemble l’écrasante majorité des électeurs du parti d’extrême-droite : 90 % d’entre eux considèrent que "l’Islam est un danger pour la République". Ils apparaissent en revanche plus partagés sur d’autres thématiques : 70 % estiment que les 35 heures ont été une "catastrophe économique", mais 64 % ne veulent pas toucher à la retraite à 60 ans. Plus inattendu : 46 % des électeurs du FN se disent favorables au mariage gay et même 24 % à la dépénalisation du cannabis.

Autre enseignement de ce sondage, confirmé par les portraits réalisés, les deux tiers (65 %) des électeurs du FN se disent "pas antisémites du tout". Ils sont par contre seulement 34 % à se dire "pas racistes du tout".

Retrouvez tous les résultats du sondage, les portraits des électeurs du FN et l'analyse de politologues dans le numéro de Lyon Capitale du mois de mai, à paraître vendredi 29 avril. Vous pouvez également lire cette enquête sur lekiosque.fr.

Méthodologie sondage : Étude réalisée auprès d’un échantillon de 474 électeurs du Front national aux élections régionales 2010 et/ou aux élections cantonales 2011. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge et de catégorie socioprofessionnelle, après stratification par région. il a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted Web Interview) du 7 au 10 avril 2011. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 4 à 5 points au plus pour un échantillon de 500 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme iSO 20252.

14 commentaires
  1. bruno - 30 avril 2011

    Et bien, elle est loin l'époque où lyoncap faisait barrage à millon et au FN ('Lyon déshonoré' 2001).C'est une commande directe de Christian Latouche la couverture ? 😀 😀 :DPour ceux qui ne connaissent pas les 'opinions' du patron de lyoncap, revoir son discours de 2004 aux patrons de la CGPME (« Français de souche », « cette France qui a peur », « peur d’aller dans le métro », « peur de laisser sa voiture dans un parking », « peur de l’islam fondamentaliste »)

  2. grandes oreilles - 30 avril 2011

    @brunoTu ferais mieux de lire l'enquête dans son intégralité au lieu de te contenter de ton éternelle complainte contre les 'nervis'. Ce n'est pas parce qu'on décrit une situation qu'on y adhère. Moi j'aime quand lyoncap aborde tous les sujets et pas seulement ceux qui te plaisent. Bon week end.

  3. webmaster - 2 mai 2011

    Les commentaires supprimés sont ceux qui ne respectent pas la loi (incitation à la haine raciale, insultes, diffamation) ou qui ressemblent à des règlements de comptes personnels.Merci de nous lire.

  4. Yvan, de Lyon - 3 mai 2011

    Avant de formaliser un commentaire, il me semble impératif de lire l'intégralité de cette enquête. Un document à conserver.Tout d'abord, ce qui m'a surpris ce sont les témoignages. Des témoignages à visages découverts et une 'liberté de ton', qui heurte.Reste que avec le recul, cette liberté d'expression, me semble utile et nécessaire pour comprendre, les causes du vote fn. Il convient aussi, de garder à l'esprit que cette enquête et mon ressentit ne sont qu'une photographie à un instant T. Relativiser et le recul sont de mise.Première constante. L'impact certain de la violence, subit directement ou indirectement. Violence qui s'enracine, se banalise avec une forme 'd'impunité' pour les auteurs.Deuxième constante. Le sentiment de trahison des autres partis politique. Sentiment très fort, qui ferme toutes les portes au recul, pouvant conduire à la compréhension.Troisième constante. L'image de ce parti change avec l'arrivée de marine le pen. Changement d'image qui le rend audible et légitime, aux yeux de ses partisans qui n'hésitent plus à s'exprimer ouvertement.2012 ? J'ai peur.

  5. Groupe socialiste Rhône-Alpes - 4 mai 2011

    Depuis les élections cantonales de mars dernier, de nombreux analystes notent que 'les digues ont sauté' entre l’UMP et le FN. Au-delà des allers-retours des électeurs, les appels du pied de la droite vers l’extrême-droite que notent les journalistes témoignent d’une modification qui pourrait être profonde du paysage politique français. Un bref recul historique peut permettre de cerner, dans le passé, les prémices de cette évolution... Lire nos billets sur le sujet : http://www.psrhonealpes.fr/ump-%e2%80%93-fn-les-racines-communes-episode-1-occident

  6. lyonnais - 4 mai 2011

    Pourquoi...?Messieurs dames et demoiselles de ce camps là (PS), pourquoi dites-vous seulement que 'les digues ont sauté' seulement entre tel et tel groupe politique, elle n'aurait pas sauté de la même façon avec les autres ???

  7. Pirate - 4 mai 2011

    Il suffit de voir le leader présidentiable du PS Rhone Alpes avec sa femme pour comprendre pourquoi le peuple vote FN.

  8. Groupe socialiste Rhône-Alpes - 5 mai 2011

    @lyonnaisLes 'digues ont sauté'. Ce n'est pas nous qui le disons, mais la plupart des analystes. Et ils se basent sur les déclarations des responsables politiques de la droite 'classique'. Ces derniers excluaient autrefois toute possibilité d'alliance et appelaient, en cas de second tour Gauche-FN, à battre le FN. Aujourd'hui, le discours officiel est celui du 'ni-ni', et des députés UMP comme C. Vanneste appellent publiquement à une alliance UMP-FN. C'est en ce sens que les 'digues ont sauté', et aucun autre parti n'a lancé ce type d'appel...

  9. Pirate - 5 mai 2011

    Au PS, les digues n'auraient-elles pas sauté ?Dans sa grande majorité le PS Rhône Alpes soutient DSK€, vous savez le socialiste (partage des richesses) qui se pavane en Porsche dans les rues de Paris.On pourrait citer également l'un des soutiens du club DSK 2012 à Lyon, Jean-louis Touraine, qui lui se pavane en Jaguar ou plus souvent encore dans le véhicule avec chauffeur des contribuables lyonnais.Merci 'PS Rhone Alpes' de garder votre cynisme aux gogos de moins en moins nombreux qui vous accordent encore leur désepsoir.Les autres ont franchi la digue !!!

  10. Pirate - 5 mai 2011
  11. Yvan, de Lyon - 5 mai 2011

    Le PS, à une expérience certaine en matière de « perméabilité des digues ».Hier mercredi, Roland Dumas était un des deux invités de l'émission de Guillaume Durand ' Face aux français', diffusée par France2. L'autre invité, Jean-Louis Debré à confirmer. (a revoir sur pluzz.fr)Monsieur Dumas, a révélé qu’en 1981 Chirac et sa police politique le SAC (Service d'Action Civique crée par De Gaulle), avait donné pour consigne à leurs militants, de voter soit pour François Mitterrand ou s'abstenir...Consignes données, sur fond de haine viscérale envers Giscard d'Estaing. Une communauté d'intérêts est née, pour faire perdre l'ennemi commun.Imaginez ma stupeur ! Mitterrand, le symbole de ma jeunesse, élu Président de la République le 10 mai 1981, avec des voix de membres du SAC ! Pour les plus jeunes, le SAC a été dissous en 1982, après la tuerie d'Auriol. Tuerie qui a fait 6 morts en juillet 1981, dont Alexandre 7 ans.Avant ce massacre, le SAC a été utilisé et impliqué dans un grand nombre, de faits délictueux et criminels, qui visaient à réprimer ou éliminer tous contestataires de gauche.Pour revenir aux digues chères au PS, c’est la direction du ps qui les a rendus perméable pour lui permettre d’accéder et se maintenir au pouvoir, comme en 88 avec le fn. Après ce bref rappel historique, le ps d’aujourd’hui, s’interroge sur ce qui motive des électeurs à franchir les digues…Vous avez dit foutage de gueule ?!

  12. Yvan, de Lyon - 5 mai 2011

    Pour compléter le récit de Roland Dumas, relatif aux consignes de vote données aux memebres du SAC.Ce dernier explique, avoir organiser en toute discrétion une rencontre 'façon hasard de rue' devant son cabinet, entre François Mitterrand et un haut dirigeant du SAC.Dirigeant poursuivi par la justice pénale et défendu par Roland Dumas. Ce dirigeant, souhaitait serrer la main d'un Président de la République, eu égard au service rendu...Mitterrand, a serré la main de ce triste personnage.Faites votre opinion en regardant cette émission sur: pluzz.fr ou lisez le livre de Roland Dumas 'Coups et blessures-50ans de secrets partagés avec François Mitterrand'.

  13. Sophie_Lyon - 6 mai 2011

    Peut être que si le PS répondait de façon efficace aux attentes des Français, au lieu de ces éternelles batailles d'EGOS, les digues ne sauteraient elles pas et je suis d'accord pour dire avec d'autres que la perméabilité n'est pas seulement UMP/FN.

  14. Yvan, de Lyon - 6 mai 2011

    'Sophie', c'est tout le seul problème du ps !C'est une machine à satisfaire les égos de minables barons, qui rêvent du pouvoir national. Barons démago, qui promettent en campagne et font ce qu'ils veulent une fois élu! Tant qu'ils ont des électeurs, pourquoi se remettraient-ils en question ?! Seule alternative, pour que ça cesse, voter pour d'autres partis et candidats.

  15. lyonnais - 6 mai 2011

    Amis Socialistes de Lyon, entendez-vous encore le bruit de vos amis du Languedoc (ancien collaborateur de Freche) dire qu'il y a trop de 'n*** et d'a****' au sein d'équipes sportives.Ah mais OK, je n'en parle pas cela restera entre nous, promi personnes d'autres que nous lira se que je viens de dire, schutt, schutt, schutt, schutt, schutt, schutt, schutt.P.S: en 2009: Huchon a bien fait alliance avec le FN en catimini un soir (26 mars 2009) pour empêcher la discussion sur une Charte de la diversité que pronait une élue Nouveau Centre. J'en conclu que le PS Ile de France est rasiste! mais chutt, chutt, chutt, chutt, chutt.

  16. FifilaFrance - 6 mai 2011

    J'ai été surpris par la couverture de votre magazine volontairement accrocheuse ... un visage d'une femme qui en d'autres lieux pourrait être celui d'une femme droguée ou en tout cas malheureuse, voire honteuse avec les titres alternatifs qu'on pourrait avoir à la place du votre :'femme infidèle: l'enquête de Lyon Capitale dans les milieux de la drogue' , ou peut-être encore 'Lyon: femme de droite, femme battue'... C'est très drôle l'incapacité des tenants de la bien pensance à ne pas pouvoir parler de la droite nationale autrement que sous l'angle de l'infamie et des stéréotypes du genre de celui que véhicule ostensiblement votre photo de couverture (oh! Les pauvres gens ! Mon Dieu ! Ils votent FN! Père, pardonnent leur, ils ne savent pas ce qu'ils font !!!) Je vote Droite Nationale depuis déjà 10 ans et je n'en conçoit pas plus de fierté qu'un militant socialiste qui voterait Strauss-Kahn sans sourciller parce que cela lui paraît plus 'friendly'. Je vote Droite nationale parce que je veux juste un peu plus de contrôle aux frontières et juste un peu moins d'immigrés dans mon pays par principe de précaution. Je vote Droite nationale pour que la France puisse produire et créer en taxant les échanges entre économies de niveaux différents. Je vote Droite nationale sans honte et sans délire, par simple pragmatisme et par choix mûrement réfléchi. Cesser de présenter les votants FN comme des malheureux ou des imbéciles, ou alors faites-le aussi pour ceux qui votent Mélanchon.

  17. Pirate - 8 mai 2011

    A force d'avidité et de pantalonnades, nos élites et élus de gauche réussissent finalement jour après jour à faire passer l'extrême droite pour les seuls rebelles et eux les derniers remparts face à l'extrême droite. Les socialistes jouent un jeu très dangereux !

  18. Yvan, de Lyon - 10 mai 2011

    Pour celles et ceux, attentifs et inquiets de la montée de l’extrême droite en France, il faut absolument regarder l'émission 'Complément d'Enquête', diffusée hier soir lundi, pas France2 et visible sur pluzz.fr.L'enquête est passionnante et fait froid dans le dos pour 2012.http://www.pluzz.fr/complement-d-enquete.html

  19. stivostine69 - 12 mai 2011

    @ivan de lyonL'emission Complement d'enquete reprend un fait divers immonde (la torture et le meurtre par 3 skin-head de reims d'un français d'origine maghrébine). Ces gens la seront jugés et nul doute qu'ils meritent des peines lourdes.Mais de la a en faire une généralité... Sur les 450 homicides/an en France, combien sont inter-ethniques ? combien sont du a des 'extremistes de droites' ?? Pas beaucoup, sinon complement d'enquete aurait fait un bilan, c'est évident ...Ainsi, votre cri d'effroi 'j'ai peur pour 2012' montre juste que vous etes encore dans la stratégie du 'attention au retour de la bete immonde', cette stratégie ne marche pas, a cause de vous le FN va faire 30%, vous en avez parfaitement conscience car j'ai pu juger de votre intelligence par vos differentes intervention, bravo.

  20. Yvan, de Lyon - 12 mai 2011

    stivostine ou la gastro du cerveau...Normal que tu ne puisse pas comprendre et retenir mes commentaires.Va rejoindre ton idole adolf, pauv'mek.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut