Ségolène Royal : "Le lycée musulman ne me choque pas a priori"

Si cet établissement ne la "choque pas a priori", elle estime qu'il faut être "extrêmement vigilant" sur "la question du libre choix" : "Il ne faut pas que le port du voile, comme l'inscription dans un établissement scolaire à caractère religieux, se fasse contre la volonté et la liberté de conscience des enfants" martèle-t-elle.

Lyon Capitale : Le collège musulman de Décines ouvre ces jours-ci. Les jeunes filles pourront y être voilées. Est-ce que ça vous choque ?
Ségolène Royal  : La liberté de l'enseignement est garantie constitutionnellement. Le fait qu'à la déjà longue liste des établissements sous contrats à caractère religieux existant en France s'ajoute un lycée musulman ne me choque pas a priori. Ces établissements sont autorisés au terme d'une procédure clairement établie et doivent respecter des règles, notamment dans le contenu des programmes. Comme tout établissement privé d'enseignement, le lycée musulman de Décines devra respecter ces obligations. Je ne confonds pas lycée musulman et lycée islamiste.
Le fait que dans un établissement de cette nature les élèves, dès lors qu'ils en ont fait librement le choix, portent des signes extérieurs de leur appartenance à cette religion ne me choque pas non plus. Mais j'insiste sur cette question du libre choix. Il ne faut pas que le port du voile, comme l'inscription dans un établissement scolaire à caractère religieux, se fasse contre la volonté et la liberté de conscience des enfants. Il faudra être extrêmement vigilant là dessus.
Je suis pour ma part très attachée à l'enseignement public, laïc et gratuit, qui est pour moi l'outil incontournable de l'égalité des chances, et mon engagement pour l'école va prioritairement dans ce sens. L'école, et j'entends par là toutes les écoles de notre pays sans aucune exception, a pour vocation l'émancipation des élevés et la formation de citoyens libres et autonomes dans leur choix.
propos recueillis par Philippe Chaslot et Raphaël Ruffier-Fossoul

L'intégralité de l'entretien avec Ségolène Royal à lire demain dans Lyon Capitale.

A lire :

Le lycée musulman fait sa rentrée

Le lycée musulman prêt à ouvrir lien

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut