Sarkozy fait le bilan du PS

De passage à Eurexpo, Nicolas Sarkozy s'en est pris aux socialistes en dressant le bilan de leurs années au pouvoir. Un message inédit dans la bouche d'un candidat qui est aussi le sortant. Il a accusé François Hollande de refuser le débat et reproché aux socialistes d'avoir laissé entrer la Grèce dans l'Europe.

À Villepinte, à la recherche du second souffle, Nicolas Sarkozy avait relancé sa campagne en parlant d'Europe. Samedi à Lyon, le président-candidat a rétréci son champ de vision : il ne s'est exprimé que sur la "Hollande". 80 % de son discours s'articulait autour des propositions du candidat socialiste et que Nicolas Sarkozy a tourné en ridicule et donné à huer à ses militants. "Ça fait du bien de temps en temps un discours pour les militants. Nous étions sur les valeurs, sur nos fondamentaux", commentait après coup François-Noël Buffet, sénateur-maire UMP d'Oullins. Les 7 000 militants présents ont bu du petit lait. Et les Jeunes Populaires sorti leur tube du moment "Hollande en Corrèze, Sarkozy à l'Élysée".

Sur la scène, Nicolas Sarkozy enchaîne les "fondamentaux" : les attaques contre les socialistes. Un mot d'abord, en préambule, pour François Hollande : "On ne peut pas indéfiniment quand on est candidat à l’élection présidentielle ne parler de rien, ne s’engager sur rien". Puis vient le tour de tourner en ridicule ses propositions : "On ne respecte pas les Français quand, un jour, on leur dit qu’on veut lutter contre l’immigration clandestine, que, le lendemain, on déclare qu’on va régulariser massivement les clandestins et le surlendemain qu’on les régularisera au cas par cas et, le jour suivant, qu’au fond après y avoir bien réfléchi, on ne changera pas les règles actuelles".

"J'en ai assez des lecçons de morale"

Tous les thèmes de campagne de François Hollande sont retournés par Nicolas Sarkozy. En Rhône-Alpes, terre de Michel Noir et Alain Carignon dans les années 1990, Nicolas Sarkozy attaque les socialistes sur la moralisation de la vie politique : "j’en ai assez des leçons de morale d’une gauche qui, au cours des 30 dernières années, a été à l’origine des plus grands scandales de la République, dont personne n’a oublié ... en mémoire URBA, les Bouches-du-Rhône, le Carrefour du Développement, les écoutes de l’Élysée. Franchement, quand on a un bilan pareil, on ne donne à personne des leçons de morale !".

"L'ignorance honteuse" du retrait du mot "race"

La seule attaque nouvelle porte sur la proposition de François Hollande d'ôter de la Constitution le mot "race"."Ils veulent nous faire croire qu’en effaçant le mot "race" de la Constitution, ils vont en finir avec le racisme. Mais ici, ici... à Lyon, et dans ce département, le mot "race" a été écrit dans le préambule de 1946, ici, on comprend que ce mot a été écrit avec le sang, le sang des Français libres, le sang des Résistants, le sang des fusillés, le sang des déportés des camps d’extermination ! Avec leur sang, on a écrit le mot « race » dans le préambule de 1946 pour que nul n’oublie jamais les millions de victimes de la plus grande entreprise raciste que le monde ait connue. Je ne laisserai pas effacer ce mot d’un document qui est un document sacré dans l’histoire de France ! C’est une inconséquence, une inconséquence morale ! C’est une ignorance, une ignorance honteuse !", harangue Nicolas Sarkozy

Le président-candidat ne fait que peu de cas de son bilan. Le bilan qu'il évoque est celui des socialistes au pouvoir. Un scénario qui n'a plus cours depuis 2002. "J’en ai assez de recevoir des leçons d’Europe de la part de ceux qui lorsqu’ils ont négocié le Traité de Maastricht n’en ont détecté aucune des imperfections, de la part de ceux qui ont laissé entrer la Grèce dans la zone Euro avec des chiffres faux, de la part de ceux qui n’ont pas voté le plan de sauvetage de la Grèce, qui n’ont pas voté le mécanisme européen de solidarité et qui ont tourné le dos à leur idéal européen pour des raisons de basse politique politicienne !"

"On va gagner de justesse"

La veille à Meaux, il promettait la victoire à ses troupes en conclusion du meeting. À Eurexpo, il est revenu au refrain habituel : "aidez-moi à gagner". Pourtant dans la salle, les troupes se seront remises à croire en la victoire. "On va gagner, de justesse mais on va gagner. François Hollande fait des erreurs. Nicolas Sarkozy fait des propositions tous les jours", insiste François-Noël Buffet. Le centriste et président du conseil général Michel Mercier s'affichait lui en caution centriste d'un discours par moments bien ancré à droite : "Si je ne me retrouvais pas dans le positionnement de Nicolas Sarkozy, je ne serai pas venu". Avec un positionnement clairement anti-socialiste, Nicolas Sarkozy ménageait tous les courants de sa famille politique. Pour le 1er tour, l'enjeu du candidat UMP est clairement la mobilisation de son électorat à droite.

à lire également
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.
12 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 18 mars 2012

    Il ne manque pas d'air lui ! ça c'est sûr et certain, plus c'est énorme plus il ose. S'il nous parlait de son programme plutôt ? et de son bilan en particulier ?

  2. populiste - 18 mars 2012

    Votre protégé monsieur Hollande va démembrer le peu d'argent que possède les français qui travaillent pour le redistribuer,il va donner la nationalité française à des centaines de milliers de gens en expliquant que comme cela les patrons seront obligés de les payer mais il oublie que des millions sont à nos frontières....Il va ècouter messieurs Drey et Desir qui pronent que la sécurité est au top en France que les zones de non droit n'existent pas. Réfléchissez bien Madame ou vous comptez aller

  3. Gérard Eloi - 18 mars 2012

    Exact, Sophie, 'il ne manque pas d'air' !Si nous ne voulons pas le reconduire en mai, il faut présenter de bons arguments.J'en ai trouvé pléthore dans le dernier livre de Najat Vallaud-Belkacem, 'Raison de plus !'Voici le lien pour un résumé de ce chef d'oeuvre d'engagement humaniste :http://centpenseespourvous.blogspot.com/2012/03/raison-de-plus.htmlEt voici un des passages que j'ai adorés : pp 89-90 (tout début CH 2 dans mon résumé), Najat VB attaque de front le 'groupe de pression' Bilderberg en qualifiant ses affiliés de 'déclinologues'.Une femme politique a osé la vérité, des salauds voudraient donc l'exécuter...Mais il est trop tard pour eux : tout le monde a entendu, et un mouvement est en marche.

  4. Gérard Eloi - 18 mars 2012

    Lis le livre de Najat VB (lien pour le résumé dans le comm ci-dessus), populiste, et tu te rendras compte que tes inquiétudes ne sont pas justifiées.Tu crains l'invasion de centaines de milliers de gens... Avec le codéveloppement, ce 'risque' n'existerait tout simplement plus.

  5. JC - 19 mars 2012

    Superbe campagne! En ces temps désenchantés il ne reste aux partis pratiquement que leur base sectaire, les personnes (telles que moi) qui ont déjà choisi leur programme et voteront pour le candidat qui le porte (bon gré mal gré). Reste à convaincre les futurs abstentionnistes, qui sont nombreux à ne peu s'intéresser à la politique et sont donc sensibles à un discours mensonger qui avive la peur des autres candidats, jugés irresponsables, incompétents et dangereux. Le choc de l'émotionnel.

  6. populiste - 19 mars 2012

    @Gérard Eloi, Bonjour, je vois avec plaisir que la gauche bisounours est toujours bien présente sur le site de Lyon Capitale... Vous semblez être un ardent supporter de madame Vallaud Belkacem,cela signifie que nous allons nous rencontrer d'ici 2014 car je suis un ennemi politique de l'ensemble des adjoints opportunistes du maire (sur le départ)madame anne sophie Condemine étant en tête. Continuez à rêver,un jour vous serez confronté au vrai monde du travail,et vous penserez au codéveloppement.

  7. lyonnais - 19 mars 2012

    Grand Gérard Eloi,Vous êtes condanné à pousser, pousser, pouser, pouser... dans le vide ce rocher avec M. Hollande.Sinon Hollande, il a bien besoin d'être élu pour bénificier de l'immunité Présidentielle avec les affaires Guérini, Carlton, etc......Aussi d'après Europe 1 François Hollande serait épuisé par la campagne, comment ferait-il pour suivre le rythme s'il était élu?...Bien à vous!

  8. Nico69 - 19 mars 2012

    Monsieur Sarkozy est lamentable... Il est toujours dans la caricature des socialistes. Il n'admet pas son bilan, truffé de scandales, d'inégalité et de clivages sociaux. Il va même jusqu'à critiquer l'entrée de la Grèce en Europe... décidée sous Giscard. Merci monsieur Sarkozy d'élever le niveau de la campagne en nous proposant uniquement des basses attaques sur le candidat PS. Bravo à la droite, à son gouvernement, à ses amis. Personnellement j'en ai marre de ce cirque UMP. Changeons, vite, du progrès, vite, la gauche.

  9. mauricecg - 19 mars 2012

    @Nico69 cela est évident que la gauche française est synonime de progrès,continuez de rêver mais si vous avez un peu et j'écris un peu d'argent attendez vous à le voir partir....

  10. RUOURS - 19 mars 2012

    Merci Monsieur Sarkozy, vous avez toutes les qualités d'un chef d'Etat responsable. Tenez bon, les années socialistes au pouvoir nous ont coutées tellement cher. Le peuple de France est réfléchi, il va vite comprendre que ce n'est pas en promettant, tout et rien, que l'on fait avancer un pays. Même les Lyonnais n'en peuvent plus des dicdacts socialistes. Ni Monsieur Michel Noir, ni Monsieur Raymond Barre s'étaient comporté de la sorte avec les citoyens et son personnel. Oui Monsieur Sarkozy vous êtes dans le progrès, et je dis aux citoyens ne vous trompez pas pour l'avenir de vos enfants.

  11. JC - 20 mars 2012

    Des enfants grandissant sous la menace nucléaire, respirant un air toxique, avec pour seule ambition de regarder des publicités, consommer, affronter son prochain et se sacrifier pour la grande foire de la concurrence internationale...Il y a encore des personnes qui n'espèrent pas pour leurs enfants une vie sans âme, à exploiter son prochain et vivre dans sa peur, dans le seul but d'avoir une grosse voiture et un joli veston. Cette amour de la guerre concurrentielle ne mènera qu'au confort d'une minorité acquis contre le bien être de tous. Travailler plus pour gagner plus? Quel genre de sociopathe accro de tuning (sur toute chose et tout être) peut souhaiter une vie pareille à ses enfants? Des fans de Dallas? Des nostalgiques de l'esclavagisme? Lobotomisés modernes ne reconnaissant d'idoles que les télévisuelles? Depuis quelques semaines ça devient écœurant cette fascination pour l'égoïsme et la médiocrité...

  12. Nico69 - 21 mars 2012

    @mauricecg Oui le socialisme français, mais aussi européen, à été synonyme de progrès ! Qu'en est-il des congés payés, du SMIC, de l'abolition de la peine de mort, de la légalisation de l'avortement (une loi votée par tous les socialistes, solidaires de Mme Weil, contrairement à la grande majorité des députés de droite), du PACS, de l'ISF (car oui, le progrès passe par la redistribution plus juste des richesses), de la libéralisation des radios. Et le progrès se fera par le mariage civil des couples homosexuels ainsi que leur droit à l'adoption, le progrès se fera par le droit de vote accordé aux étrangers aux élections locales, par l'encouragement d'investir dans la recherche et développement, par l'investissement dans les écoles maternelles et primaires. Nous voulons une politique progressiste et societale.Le bilan sociétal de Mr Sarkozy se fait toujours attendre, ou en est la culture ? Ou en sont les droits des citoyens ? La droite est d'un cynisme total.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut