Rivalta a commencé à rembourser ses indemnités

Le président du Sytral a rendu près de 7000 euros de son dû à la collectivité, correspondant à une partie des 115.915 euros indûment perçus. Il applique ainsi les décisions de justice qu'il conteste devant le Conseil d'Etat. Explications.

En public, Bernard Rivalta semble défier la justice, multipliant les recours. Il estime ne pas avoir à rembourser les 115.915 euros qu'il doit au Sytral, au titre d'indemnités indûment perçues, entre janvier 2002 et octobre 2005. Après avoir perdu en appel, après avoir connu le même sort au tribunal administratif, il a saisi le conseil d'Etat.

En catimini, le président du Sytral applique pourtant les décisions de justice, conformément au fait que son appel au conseil d'Etat n'est pas suspensif. Selon nos informations, il a commencé à rembourser une partie de la somme et le vice-président Georges Barriol en a fait de même, lui qui doit 46.733 euros.

Selon une source au Département, le président Rivalta a rendu plus de 7000 euros lors du dernier trimestre 2010. Quant au vice-président Barriol, il a fait un chèque de près de 2500 euros à Lyon municipal, le poste comptable qui gère le compte du Sytral. Il suffit de lire le compte administratif 2010 pour voir la trace de ces mouvements. On trouve un produit exceptionnel de 15.817 euros dont plus de la moitié correspond à leur versement.

Bernard Rivalta n'a pas répondu à nos sollicitations. Georges Barriol a confirmé du bout des lèvres. "C'est exact", a-t-il lâché, précisant avoir commencé les versements avant le dernier trimestre de l'an dernier.

6 commentaires
  1. christian - 26 mai 2011

    On pourrait croire en lisant l'article que le remboursement initié par ces Elus sans scrupules serait de leur fait - Il n'en est rien, leur recours n'étant pas suspensif de l'exécution du jugement de seconde instance, il était temps que l'huissier public mette en route la machine ...mais comme les intéressés sont des gens pauvres, ils ne paieront sans doute qu'au rythme de la part 'saisissable' de leurs revenus.Au fait, qui a supporté les frais d'avocats les concernant ? quelqu'un peut me répondre >?

  2. Yvan, de Lyon - 26 mai 2011

    Ce petit monsieur, restera petit jusqu'au bout !Là où les huissiers bloquent les comptes bancaires et mettent à la rue des familles, pour quelques euros d'impayés, ce petit monsieur bénéficie d'un régime de faveur !Vous allez voter pour quel parti en 2012 et 2014 ?

  3. christian - 26 mai 2011

    Moi, Yvan, en tout cas, je sais désormais pour qui impérativement ne pas voter - il en va de la survie de la démocratie ! la vraie bien sur, celle qui met le citoyen sur la scène, et non pas les mascarades des petits élus comme celui ci avec sa soi disant vie participative à la GEGE !mais au fait, ses ambitions présidentielles ??? allez GEGE fais nous rire !

  4. julian - 27 mai 2011

    Christian: vous avez raison, quand je vois Barriol, je me dis que je ne pourrais jamais voter UMP

  5. lyonnais - 27 mai 2011

    'julian', vous savez bien qu'au niveau local, on ne vote pas pur une étiquette mais pour un homme, une/des idée(s).Pour Lyon notre ville vous savez très bien que Monsieur Collomb a été élu en 2001 parcequ'il y avait pratiquement 40% de nouveaux électeurs entre 1995 et 2001 ne connaissant pas forcément les gens appeler à gouverner. Sans cela il n'aurait jamais été élu votre cher chef!!Mais bien sûr de cela on n'en parle pas.Bien à vous,

  6. Sophie_Lyon - 28 mai 2011

    Ces gens là viennent donner des leçons sur la fraude dans les transports en commun ( qu'ils ne paient pas ? ) beaucoup TROP CHERS, c'est honteux. Les familles des employés des TCL devraient payer comme tout le monde.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut