François-Xavier Pénicaud
François-Xavier Pénicaud.

Rhône : le MoDem se range derrière En Marche malgré ses inquiétudes

Le MoDem du Rhône annonce avoir retiré les candidatures dissidentes à la République en Marche mais précise ne pas "soutenir pour autant les candidats investis" par le mouvement d'Emmanuel Macron dans les trois circonscriptions concernées.

Le MoDem Rhône et Métropole de Lyon a décidé "d'assumer collectivement leur responsabilité" pour les élections législatives et a retiré les candidatures dissidentes à la République en Marche qui étaient prévues dans les 2e, 7e et 14e circonscriptions du Rhône. Dès l'annonce des investitures En Marche, le MoDem du Rhône criait à la trahison, s'estimant lésé par les socialistes qui auraient, grâce au soutien de Gérard Collomb, obtenu la plupart des investitures sous l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron. Après avoir annoncé présenter trois candidatures dissidentes, le MoDem du Rhône s'est finalement rétracté. Si la pilule des investitures d'En Marche semble toujours avoir du mal à passer au niveau local, le président du MoDem Rhône et Métropole, François-Xavier Pénicaud, ainsi que la déléguée départementale, Carine Frappa, estime dans leur communiqué que ces "dérives" seraient "relativement isolées" et ne correspondraient pas "aux démarches nationales". Ainsi, ils expliquent être "particulièrement optimistes et enthousiastes sur les choix de composition gouvernementale qui ont été faits" et souhaitent "participer à son renforcement plutôt qu'à son affaiblissement".

"Des démarches claniques, corporatistes et sectaires"

François Xavier Pénicaud et Carine Frappa ne décolèrent cependant pas à propos d'un renouvellement manqué dans le Rhône et ajoutent dans leur communiqué que "dans la plupart des équipes de campagne des candidats du département, des démarches claniques, corporatistes et sectaires ont pris le pas sur les messages de rassemblement large des forces vives". Le MoDem du Rhône se réserve ainsi le droit, malgré l'accord entre leur parti et la République en Marche au niveau national, de ne pas forcément soutenir les candidats investis par En Marche dans le 2e, 7e et 14 circonscriptions. Ailleurs dans le Rhône, le MoDem soutiendra un candidat divers droite, Daniel Valero, dans la 3e circonscription et retire son "soutien actif" à la candidature La République en Marche dans la 8e circonscription. S'ils annoncent ne soutenir aucun candidat dans la 3e circonscription du Rhône, la "démarche alternative portée par le centriste Éric Lafond" est saluée "d'un regard bienveillant".

à lire également
Gérard Collomb présente son programme environnemental
Gérard Collomb présentait, ce mardi, son programme environnemental. Un plan que le maire de Lyon veut incitatif et qui s’appuierait, en grande partie, sur les avancées de la science qui rendront plus propres des gestes du quotidien.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut