Gérard Collomb
© Tim Douet

Rentrée d’En marche à Lyon : Collomb tacle Wauquiez

500 élus locaux et militants En marche du Rhône se sont réunis le samedi 29 septembre pour “la rentrée des territoires” du mouvement au Double mixte à Villeurbanne, avec Gérard Collomb et Marlène Schiappa comme invités d’honneur. Une occasion pour le ministre de l’Intérieur de préparer le terrain pour les élections à venir, et de tacler le président de la région. 

Cette “rentrée des territoires” réunissait à Villeurbanne 500 militants et élus locaux du mouvement En marche du Rhône. Au programme de cette journée : des ateliers de réflexion pour les prochaines élections (interdits à la presse) suivis des discours de Marlène Schiappa, secrétaire d’État en charge de l’égalité hommes-femmes, et du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb. En lice pour briguer un quatrième mandat à Lyon, les éloges au sujet de ce dernier ne se sont pas faites pas attendre. Marlène Schiappa débute son intervention en qualifiant Gérard Collomb du “meilleur ministre de l’Intérieur que les femmes n’aient jamais eu”, en référence à la verbalisation du harcèlement de rue et à la mise en place, au mois d’octobre, d’une plateforme en ligne permettant de faciliter les recours en justice pour les femmes victimes de violences. Après ces remerciements, la secrétaire d’État se remémore avec émotion son premier meeting LREM en marge des présidentielles, à Lyon, “la capitale de la république en Marche”… Et une salve d’applaudissements se fait entendre.

Le “premier des marcheurs” tacle Wauquiez

Au tour du ministre de l’Intérieur de prendre la parole. Quelques mots sur la délinquance en France en référence à sa visite à Grenoble, et Gérard Collomb est à son tour épris de nostalgie. Il se rappelle, lui aussi, du grand meeting d’En marche à Lyon. Le tout premier, le 4 février 2017, au palais des sports de Gerland. Visiblement ému, il félicite les marcheurs d’avoir, depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, “pas mal marché, et surtout avancé”. Le ministre ne perd pas de vue l’objectif suivant, remporter les élections. Les européennes d’abord : “il nous faut les gagner !” scande-t-il, soutenu par les marcheurs de la salle qui l’applaudissent fermement. Gérard Collomb évoque ensuite timidement, sans la nommer, sa candidature aux municipales de Lyon en 2020 : “On en parle quelques fois beaucoup, mais il y aura les municipales et ma volonté, c’est que nous les gagnions”. Les applaudissements reprennent de plus belle. Le ministre de l’Intérieur n’hésite pas ensuite à marquer son territoire en taclant un Laurent Wauquiez “assez actif tout de même, non pas pour la région mais pour lui-même”. Encouragé par les rires de la salle, le ministre de l’intérieur poursuit : “Il change une tuile sur le toit d'une école et dit que la région investit pour vous ! ”, les rires des marcheurs résonnent davantage.

"En route ! (...) Il faut être ensemble, rassemblés, pour gagner partout les prochaines municipales et après, il nous conviendra de faire monter une nouvelle génération, de faire que la génération des marcheurs puisse s'installer", a conclu le ministre.

1 commentaire
  1. Romain chatiron - lun 1 Oct 18 à 14 h 46

    Il ferait mieux de se taire car la région Auvergne Rhône alpes est la mieux gérée de France .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut