Meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lyon
© AFP

Règle verte, VIe République : analyse de deux mesures de Mélenchon

Présidentielle – Inscrire la règle verte dans la Constitution, passer à la VIe République, Lyon Capitale analyse deux des mesures phares du programme du candidat de Jean-Luc Mélenchon.

Revenu universel, un chômeur ne pourra pas refuser plus de deux offres d’emploi, changement de Constitution, sortie de l’euro, les candidats à l’élection présidentielle 2017 proposent des programmes de rupture rarement atteints. Dans son mensuel d'avril, Lyon Capitale s’est attardé sur les mesures chocs des cinq principaux candidats d’une campagne inédite. Analyse de deux propositions de Jean-Luc Mélenchon

Inscrire la règle verte dans la Constitution

Ce qu’en espère Jean-Luc Mélenchon : La règle “verte” consiste à ne pas utiliser plus de ressources fournies par notre planète qu’elle ne peut en reconstituer. “En 1971, nous commencions à consommer plus que la Terre ne peut produire le 24 décembre. En 2016, cette journée intervient le 8 août. Nous ne pouvons pas continuer sur ce rythme”, explique Corinne Morel-Darleux, conseillère régionale du Parti de gauche. Avant de donner une coloration plus politique à la règle verte : “Nous l’avons baptisée ainsi en opposition à la règle d’or de Bruxelles, qui conduit aux politiques d’austérité. Il nous semble que le premier enjeu de l’élection n’est pas de rester sous les 3 % de déficit mais de préserver les conditions de la vie sur terre.”

Ses limites : Sortie du débat purement politique, la règle verte se heurte à de nombreux écueils. À commencer par la question du pétrole, une ressource essentielle mais qui ne se régénérera jamais. Le programme très écologiste de Jean-Luc Mélenchon prévoit aussi la sortie du nucléaire. Le candidat de la France Insoumise table sur une production énergétique 100 % renouvelable en 2050. La règle verte se heurte aussi à la mondialisation et au fait que la pollution n’est pas seulement un problème français. “Si nous attendons que les 27 États membres de l’UE se mettent d’accord ou que les différentes COP ratifient des objectifs contraignants, il ne se passera jamais rien. Il faut montrer qu’un pays peut respecter la règle verte pour inciter d’autres pays à rejoindre le mouvement”, estime Corinne Morel-Darleux.

Passer à la VIe République

Ce qu’espère en faire Jean-Luc Mélenchon : Sa marche pour la VIe République a été un succès populaire. Il veut sortir de ce qu’il qualifie de monarchie présidentielle pour entrer dans un régime parlementaire.

Ses limites : La
VIe Constitution de Jean-Luc Mélenchon n’est pas un projet clé en main. Le nouveau texte fondateur de la République française serait écrit par un mélange de citoyens tirés au sort et de sortes de grands électeurs. Le temps que l’assemblée constituante ait terminé ses débats se poserait la question de la latence de l’action publique. “On ne va pas résoudre la crise économique avec cette mesure, mais nous pouvons recréer une cohésion sociale. Avec les affaires Fillon et
Le Pen, on voit bien qu’il y a urgence démocratique à sortir de notre régime actuel”, poursuit Corinne Morel-Darleux.

Lire aussi :
– analyse de deux mesures du programme de Benoît Hamon : taxe robot et revenu universel
– analyse de deux mesures du programme de François Fillon : suppression des 35 heures, immigration choisie
- analyse de deux mesures du programme d’Emmanuel Macron : Retraite à point, chômage
- analyse de deux mesures du programme de Marine Le Pen : Priorité nationale, sortie de l’euro
à lire également
Coordinateur du projet Transenvir, Stéphane Frioux et son équipe vont prochainement mettre en ligne un site consacré à l'histoire des politiques de transition environnementale face aux risques environnementaux dans l'agglomération lyonnaise. Entretien avec ce maître de conférences à l'université Lyon 2 et chercheur au laboratoire Larhra. Lyon Capitale : Après la démission de Nicolas Hulot du […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut