Hôtel de région
© Tim Douet

Région : un compte administratif 2017 “médiocre” pour les socialistes

Pour les élus du groupe Socialiste & Démocrate, le compte administratif 2017 n’est pas à la hauteur des promesses du président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. Ils ont présenté ce midi leur propre bilan, en amont de l’Assemblée plénière prévue jeudi et vendredi.

Comment Laurent Wauquiez gère-t-il le budget régional ? Afin de présenter le compte administratif 2017 de la région Auvergne-Rhône-Alpes, se tiendra jeudi et vendredi l’Assemblée plénière du Conseil régional. En amont de cet événement, les élus du groupe Socialiste & Démocrate ont proposé ce mercredi leur propre bilan du budget régional 2017, à savoir un écart conséquent entre les annonces du président de région Laurent Wauquiez et la réalité. Alors que ce dernier avait mis l’accent sur la  baisse du budget de fonctionnement pour permettre l’augmentation des investissements de la Région, les résultats ne sont pas au rendez-vous pour les élus de gauche.

 « Péripéties juridiques » en série

Pour Jean-François Debat, président du groupe Socialiste & Démocrate, l’image de la Région est "affaiblie, troublée par les foucades juridiques de son président". "On existe à la rubrique fait divers", se désolait-il ce midi à l’Hôtel de Région. L’an dernier, le tribunal administratif de Lyon jugeait illégale la crèche de Noël installée à l’hôtel de Région ainsi que la « clause Molière », c’est-à-dire l’obligation d’utiliser le français sur les chantiers de la Région. Le 22 mai dernier, c’est cette fois-ci le budget 2016 que le tribunal a annulé. Et la saga juridique n’est pas terminée : le délai d'appel court toujours pour le budget 2016 et les élus du groupe Socialiste & Démocrate ont également déposé un recours pour l’annulation du budget 2017. Pour les élus Socialiste & Démocrate, la Région “n’est plus en sécurité avec un multirécidiviste" à sa tête.

Moins de frais de fonctionnement pour plus d’investissement ?

Alors que le président de la Région avait mis l’accent sur la diminution des frais de fonctionnement au profit de l’investissement, le bilan fait par les élus de gauche est plus que mitigé. Pour eux, le compte administratif 2017 est tout simplement "médiocre", avec un taux de consommation des crédits relativement faible (75 %) par rapport à 2014 (90 %) et 2015 (85 %). Contrairement aux investissements annoncés, ce sont trois des politiques majeures de la région qui sont en baisse par rapport à 2016 : l’enseignement (-3 %), l’aménagement territorial (-21 %) et les transports (-32 %). Concernant par exemple le plan Marshall annoncé pour les lycées, le financement est en réalité "réduit à la portion congrue" et inférieur aux années précédentes, selon Philippe Reynaud, président délégué à la coordination du groupe Socialiste & Démocrate. La construction du nouveau lycée de Meyzieu est quant à elle reportée à une date ultérieure.

Pour Anna Aubois, présidente déléguée du groupe, les diminutions des frais de fonctionnement au profit de l’investissement mis en avant par Laurent Wauquiez étaient “avant tout un coup de communication”. Dans la réalité, cela implique selon elle, une diminution des services publics dans la Région. Concernant la formation professionnelle, elle déplore une baisse du budget de fonctionnement de 61 millions d’euros entre 2016 et 2017, et de près de 125 millions d’euros depuis le début du mandat de l’actuel président de la Région. Carton jaune également pour l’action économique avec une diminution de 12 % du budget de fonctionnement. "Il y a une belle marge entre les annonces et la réalité", résume amèrement la porte-parole du groupe, Anne-Sophie Condemine.

L’environnement négligé

Depuis le début du mandat de Laurent Wauquiez, les associations environnementales ont été particulièrement touchées avec, selon le groupe Socialiste & Démocrate, “une diminution de 70 % de leur financement”. Le rapport de stratégie environnementale va quant à lui dans le bon sens pour ces élus, qui restent tout de même prudents et attendent de voir si leurs amendements seront retenus. Malgré cela, pour Anna Aubois, "Wauquiez a ses vilains petits canards", à savoir entre autres les parcs naturels régionaux auxquels le président de la Région ne semble accorder que peu d’importance, avec notamment l’annulation en 2016 du projet de création de celui des sources et gorges du Haut-Allier.

Les élus de gauche attendent désormais l’Assemblée plénière de jeudi et vendredi, espérant sans grande conviction “que le président de la Région ait tiré les leçons de l’annulation du budget 2016”. Reste encore l’épineuse question du blason de la région, un "sketch" pour lequel le groupe Socialiste & Démocrate ne se donnera pas la peine de voter.

à lire également
Lors de l’assemblée plénière du conseil régional, les 19 et 20 décembre prochains, Laurent Wauquiez devrait faire voter une délibération sur la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens de la région. En proposant l’achat de livres groupé, le président du conseil régional est accusé de mettre en danger l’avenir des librairies.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut