Laurent Wauquiez vainqueur 2
© Elise Julliard

Région : avec le budget, Wauquiez veut passer des paroles aux actes

Laurent Wauquiez présentait ce vendredi le budget de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour l'exercice 2016. Les dépenses de fonctionnement sont revues à la baisse (-75 millions d'euros) comme annoncé lors de la campagne électorale.

Laurent Wauquiez avait promis de changer la région Auvergne-Rhône-Alpes lors de ses premiers jours à la tête de la collectivité. À quelques jours de l'échéance, le président de région a dévoilé le budget qu'il soumettra au vote dans une dizaine de jours avec l'objectif de démontrer que les promesses de campagne seront tenues. "C'est un budget de rupture, se félicite le numéro 2 des Républicains. C'est la première fois que la région met en place un plan d'économie de cette ampleur avec une baisse des dépenses de fonctionnement. Nous avions dit pendant la campagne que nous n'augmenterions pas les impôts, nous le faisons". Avec les économies réalisées, le nouveau président de la région veut aussi impulser régionalement un plan de relance. "Nous mettons en place une spirale vertueuse", se félicite Laurent Wauquiez.

"Nous ne sommes pas le quai d'Orsay"

Critiqué pour son manque de précision lors du débat d'orientation budgétaire, le président (LR) a fait dans le détail pour le budget, un mois plus tard. Sur les 75 millions d'euros d'économie, 17 millions viennent de la baisse du train de vie de la collectivité. 36 millions d'euros de dépenses sont économisés par un réorganisation de missions de la région et par l'abandon de certaines subventions culturelles ou internationales. "Nous ne sommes pas le quai d'Orsay. Nous nous recentrons sur notre action. L'engagement humanitaire, ce n'est pas notre travail", a ainsi expliqué Laurent Wauquiez en citant en exemple des subventions accordées à des collectivités sénégalaises pour lutter contre le réchauffement climatique. Les subventions aux associations et à la culture reculent aussi de près de 5 millions d'euros par rapport au dernier budget de Jean-Jack Queyranne. Laurent Wauquiez est ainsi revenu sur la Villa Gillet  : "nous subventionnerons les évènements comme les Assises du Roman, mais pas les dépenses de structures. Il n'y aura plus de chèques en blanc". Avec les économies réalisées, la région gouvernée par la droite depuis décembre dernier veut relancer l'investissement avec l'emploi et le numérique comme priorité.

1 commentaire
  1. Kasneh - 2 avril 2016

    S'il tient son budget il réalisera une des raisons pour laquelle il a été élu à la place de l' 'éternel' monsieur sourire et ses boite de chocolat !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut