Christophe Geourjon
© Elise Julliard

Pollution : Christophe Geourjon critique la gestion de la Métropole

Dans un communiqué, Christophe Geourjon, le président du groupe UDI à la métropole, a critiqué la façon dont la majorité de Gérard Collomb avait géré le pic de pollution qui touche l’agglomération depuis plus d’une semaine.

"Nous regrettons que les autorités organisatrices de transports (Métropole et Région) n’aient pas accompagné cette décision préfectorale [la circulation alternée, NdlR] par la gratuité des transports en commun." Comme Pascal Blache, mais avec des mots moins forts, Christophe Geourjon critique la grève qui touche actuellement le réseau TCL : "Nous estimons qu’il aurait été responsable de la part des syndicats des TCL de suspendre leur grève du fait de cette situation de crise pour la santé des Lyonnais."

“Le PDU doit être porté par la métropole”

L’UDI est "très attaché au développement durable”, insiste dans son communiqué Christophe Geourjon, qui “souhaite réaffirmer qu’il vaut mieux prévenir que guérir” : “La métropole de Lyon n’est pas assez volontariste dans ce domaine, estime-t-il. À ce titre, le PDU n’est pas assez ambitieux. C’est une des raisons qui font que nous avions demandé, par courriers adressés à Mme Annie Guillemot [la présidente du Sytral, NdlR] et Gérard Collomb, le report du vote du Sytral sur ce sujet." Une demande qu'avait aussi formulée le collectif Valve ce jeudi.

Selon Christophe Geourjon, le prochain PDU (plan de déplacements urbains) devrait contenir plusieurs points qui n'y figurent pas actuellement :

  • "Une étude de la mise en place de vignettes “propres” permettant de réguler l’entrée des véhicules en fonction de l’évolution du risque d’épisode de pollution (étude technique, financière et sociale)"
  • La définition d’axes structurants de transports en commun (réseau express métropolitain, REM), avec des exigences fortes en matière de fréquence, de capacité et de qualité
  • Le lancement d’un plan de création de parcs-relais aux portes d’entrée de la métropole, à proximité des lignes REM
  • Le développement d’une politique incitative forte en faveur du covoiturage (objectif : plus de 2 passagers par voiture à l'horizon 2020, contre 1,1 actuellement).
  • Le déclassement de l’autoroute A6/A7 entre Limonest/Ecully et Pierre-Bénite.
  • L’étude de la mise en place d’un péage urbain (étude technique, juridique, sociale et financière).
  • Le développement de l’usage du vélo par la création de pistes cyclables, de parcs de stationnement sécurisés.
  • Le développement de la marche à pied (plan de déplacement piétons).
  • La création de gares routières aux portes de la métropole, mais sur des axes structurants pour les bus “Macron” afin d’éviter la multiplication des cars diesel en centre-ville.
  • Le développement des espaces de coworking et accompagnement du télétravail.

Christophe Geourjon conclut son communiqué en indiquant que "le PDU doit être porté par la métropole, le Sytral ayant simplement la responsabilité de mettre en œuvre la politique de transport en commun”. Et non l'inverse.

à lire également
A l’occasion du lundi de Pâques, le réseau des TCL sera renforcé sur la métropole lyonnaise. Un déploiement mis en place pour faire face à l’ouverture exceptionnelle des commerces ce 22 avril.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut