Perben se saigne les 4 veines pour les amis de Millon

On a aussi eu quelques éléments de programmes (retrouvez les ici). Mais pas les détails de l'accord passé entre les millonistes et l'UMP. On les connaît désormais et on comprend maintenant pourquoi les négociations ont été si longues. Les millonistes ont été particulièrement exigeants et ont obtenu satisfaction : un tiers des places sur les listes de Perben leur seront réservées. C'est en tout cas ce que confie un proche de Perben à Lyon Capitale, qui défend : "C'est un bon équilibre. Au conseil municipal, les millonistes ont deux tiers des élus de droite. Mais Perben est le seul qui peut gagner, ils ont donc accepté de descendre à un tiers". En réalité, c'est plutôt Perben qui a accepté de "monter" à un tiers pour des partenaires dont il ne pouvait vraiment pas se passer...

Genin et Jakir sacrifiés
Le candidat UMP doit justement dévoiler ses têtes de listes jeudi. L'info a fuité dans le Progrès (lire ci dessous). On y retrouve la proportion d'un tiers de millonistes : ces derniers ont en effet obtenu les 2e, 7e et 9e arrondissements. La potion a dû être amère à avaler pour Perben. Il avait en effet deux excellents candidats pour les 7e et 9e, avec Philippe Genin, l'ancien bâtonnier, et Afifa Jakir, présidente de Cap devoir. Il les avaient mis en avant depuis plusieurs mois dans sa pré-campagne. Il a dû les sacrifier au profit de deux illustres inconnus millonistes : Pierre Delacroix, président de France Humanitaire (soins dentaires et ophtalmologiques), et Blandine Reynaud, conseillère d'arrondissement sortante qui n'a jamais vraiment fait parler d'elle.
Autre évincé par contre : Amaury Nardone. Officiellement parce qu'il fallait une femme. Officieusement sans doute parce que Perben ne tenait pas à mettre trop en avant ce fidèle soldat de Charles Millon, qui ne fait pas franchement dans le "consensuel".

Les quinquas de Perben
Avec ses 9 têtes de liste, Perben a cependant rempli la majorité des objectifs qu'il s'était fixé : renouvellement, diversité , parité, rajeunissement. Parmi les 9, il n'y a en effet qu'un seul élu sortant, Broliquier, quatre femmes pour cinq hommes, et la moyenne d'âge serait autour des 50 ans, quand on annonce Collomb à la tête d'une équipe de sexagénaires. Perben échoue par contre à donner des signes de "l'ouverture", chère à Nicolas Sarkozy. Il ne met en effet en avant aucune figure issue de la gauche. Il fait un peu de place à la société civile, avec Laurence Balas ou Nora Berra, mais sans doute beaucoup moins qu'il ne l'aurait souhaité.

Les têtes de liste de Perben

1er :
Fabienne Lévy (UMP - rad)
C'est finalement l'ancien symbole de la "résistance" aux accords Millon-FN, qui a décroché les pentes de la Croix-Rousse. Une mission impossible dans un quartier ancré à gauche. D'autant que Lévy devra affronter la maire de l'arrondissement, figure montante de la gauche, Nathalie Perrin (PS).

2e
Denis Broliquier (Millon)
Maire sortant, il s'est imposé comme une figure d'avenir de la droite lyonnaise. Son nom était évident pour conduire la droite sur la presqu'île.

3e
Dominique Perben (UMP)
Le leader de la droite avait fait depuis longtemps le choix d'aller dans le plus gros arrondissement de Lyon, pour une bataille qui s'annonce serrée. Gérard Collomb avait d'ailleurs lui même été tenté de s'y présenter. Avant d'y renoncer "pour être plus disponible" : "Si je me présente dans le 3e, ça va être serré, et je serai obligé de me concentrer dessus" expliquait-le maire fin août (relire son entretien).

4e
Emmanuel Hamelin (UMP)
Perben et Hamelin, ce n'est pas le grand amour. Hamelin a un temps contesté la suprématie sur la droite locale à Perben. Mais il a été affaibli par la perte de son siège de député. Perben n'était du coup pas convaincu qu'il soit toujours le "bon cheval" pour le 4e. Il a finalement cédé.

5e
Michel Havard (UMP)
Le secrétaire départemental a redonné espoir à la droite en reconquérant le 5e arrondissement lors des cantonales (2004), puis des législatives (2007). S'il confirme en mars, Perben fera un pas vers la mairie (il lui en faut deux).

6e
Laurence Balas (société civile)
C'est une des rares personnalités qui ont émergé avec Lyon Nouvel Horizon (l'association de Perben), à trouver une place comme tête de liste.

7e
Pierre Delacroix (Millon)
Ancien noiriste, candidat milloniste aux législatives de 2002, le choix de cet anesthésiste constitue une surprise. Et une concession de plus aux millonistes. Il préside une ONG de soins dentaires.

8e
Nora Berra (société civile)
Médecin généraliste, elle sera finalement la seule à représenter la "diversité" dans les chefs de file de Perben.

9e
Blandine Reynaud (Millon)
C'est qui ? On n'en sait pas grand chose. Si ce n'est que cette élue milloniste évince Afifa Jakir, qui paraissait être une excellente candidate dans l'arrondissement populaire de Gérard Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut