leol2

Ouest lyonnais : feu vert pour les bus en site propre

leol ()

Le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable pour le projet Leol, notamment le tronçon de 4 km séparant Craponne et Francheville. D'ici à la fin 2013, les bus pourront circuler en site propre, sur le tracé de l'ancien chemin de fer de l'Ouest lyonnais.

Acquis à la voiture, l’Ouest lyonnais va-t-il se doter de transports en commun performants ? La faible densité de l’habitat interdit d’envisager un métro ou même, à l’heure actuelle, un tramway. Le projet Leol (lignes express de l’ouest lyonnais) vise à créer d’ici à la fin 2013 un service express entre Vaugneray/Brindas et Gorge de Loup, offrant un accès plus rapide au métro lyonnais. Aujourd’hui, les bus mettent 45 minutes aux heures de pointe à rallier ces deux points. Plusieurs tronçons ont déjà été réalisés, comme entre Francheville et Tassin (shunt des Esses).

Le site propre s’établit sur l’ancien tracé du CFOL (chemin de fer de l’ouest lyonnais), entre la rue de la Tourette à Craponne et le chemin de la Patelière, à Francheville, soit 4 km. Un axe situé à 200 mètres de la RD 489. Ce jeudi, le Sytral a dévoilé l’enquête publique qui rend un avis favorable. Un tracé alternatif avait été envisagé, toujours en site propre, mais sur la RD 489. Or celle-ci est trop étroite et un tel aménagement supposerait la démolition de 483 bâtiments, pour un coût de 50 millions d’euros, fait valoir le Sytral.

leol2 ()

La concertation a été rude : 50 % des avis ont été négatifs. "Je me suis fait insulter comme jamais je ne m’étais fait insulter", a avoué Bernard Rivalta, le président du syndicat de transport. Certains s’étaient émus que cet axe traverse l’espace boisé la Patelière. Or le vice-président Georges Barriol (UMP) a souligné que le lieu, aujourd’hui occupé par une décharge publique, sera dépollué.

Tout positif qu’il soit, le rapport émet cependant cinq recommandations. Notamment l’instauration de cinq couloirs de bus à l’approche de feux tricolores sur la RD489 sur les carrefours avec la rue des Landes, l’hôpital Charrial et la rue de la Tourette. Sont aussi évoqués les liaisons piétonnes entre la route départementale et le site propre, aux arrêts, et un parking-relais à Craponne. Des observations qui devraient être prises en compte par le Sytral.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut