Nouvelle région : ne l'appelez pas Rhône-Alpes-Auvergne !

Avant que la nouvelle future région ne soit officiellement baptisée, il conviendra de parler d'Auvergne-Rhône-Alpes.

En janvier prochain, la région Rhône-Alpes et la région Auvergne fusionneront pour former une seule et même grande région, réforme territoriale oblige. Comment s’appellera cette grande région ? On ne le sait pas encore. Et pour cause, selon la loi, ce sont les conseils régionaux nouvellement élus qui auront la charge de nommer leur territoire. Mais d'ici là, comment appellera-t-on la région pendant la campagne électorale ? Rhône-Alpes-Auvergne ? Certainement pas ! Car en la matière la loi est également précise. Elle définit des noms provisoires qui sont l'assemblage des noms des régions, mais dans l'ordre alphabétique. Pour être rigoureux, il faut donc parler de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Votez pour votre nom préféré

Mais dès le début 2016 ce nom pourrait donc changer. Pour quoi ? Lyon Capitale vous propose de voter parmi 10 propositions de noms pour élire celle qui vous paraît la plus pertinente, la plus représentative, voire la plus accrocheuse.

Rhône-Alpes-Auvergne  : La solution la plus simple, qui accole les noms des deux régions.

Auvergne-Rhône-Alpes : La même chose, mais avec l’Auvergne en premier, respectant ainsi l’ordre alphabétique.

AURA  : Cette proposition de nom avait déjà fuité. Jean-Jack Queyranne lui-même l’avait évoquée. Il s’agit de la contraction d’Auvergne et Rhône-Alpes.

ARA : Acronyme des régions Auvergne et Rhône-Alpes.

Grand-Centre-Est : Option simple et géographique.

Rhône et Loire  : Cette proposition s’appuie sur les deux principaux fleuves de la nouvelle région.

Alpes-Auvergne : Il s’agit ici de mettre en avant les reliefs de la région.

Rhôvergne : Contraction des noms des deux régions.

Gamay : Idée viticole, puisqu’il s’agit d’un cépage que l’on retrouve dans le Beaujolais et le val de Loire.

Région aux mille fromages  : Du cantal au beaufort, en passant par le saint-nectaire et le saint-marcellin, c’est sûr, la nouvelle région est très présente sur les plateaux de fromage.

1 commentaire
  1. Trekk - 8 juin 2015

    Et bien n'acceptons pas la fusion puis appelons-la Rhône-Alpes...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut