Nicolas Dupont-Aignan
© Lionel Bonaventure / AFP

Nicolas Dupont-Aignan en meeting à Lyon le 8 avril

Le président du parti Debout la France développera son programme pour l'élection présidentielle le 8 avril prochain au centre des Congrès de Lyon et donnera le coup d'envoi à la campagne pour les législatives en présentant les 14 candidats investis dans le Rhône.

À quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle, plus question de se limiter à tenter de séduire des élus, il faut "expliquer le programme sur le terrain". C'est ce que compte faire Nicolas Dupont-Aignan devant plusieurs centaines de personnes pour son meeting du 8 avril au centre des congrès de Lyon, quelques jours avant celui de Benoît Hamon à Villeurbanne pour le PS. Depuis le déballage d'affaires concernant François Fillon, Nicolas Dupont-Aignan se voit comme le "plan B" de la droite et du centre et cherche à s'opposer frontalement au candidat d'En Marche, Emmanuel Macron. "La tradition gaulliste et le gaullisme a toujours rassemblé les Français patriotes, humanistes et de bonne volonté, d'où qu'ils viennent. Maintenant, comme effectivement la droite et le centre n'ont plus de candidat crédible, il y a une urgence absolue : celle de ne pas laisser gagner Emmanuel Macron" précise Laurent Jacobelli, qui après une carrière professionnelle dans le monde de l'audiovisuel est devenu porte-parole de la campagne de Nicolas Dupont-Aignan. "C'est pour cela que Nicolas Dupont-Aignan lance un appel à tous les gaullistes et à tous les Républicains qui avaient envisagé de voter contre Macron et qui ne peuvent pas aujourd'hui se reconnaître dans la candidature de François Fillon. C'est en ça qu'il est un plan B, une alternative, car notre but a toujours été de rassembler tous les français". Ce meeting sera aussi l'occasion pour Nicolas Dupont-Aignan de présenter ses candidats investis dans le Rhône pour les élections législatives.

Candidats investis dans le Rhône par le parti Debout la France par circonscription :

1ere : Maguy Girerd

2e : Aurore Montauban

3e : Corinne Ferretti

4e : Isabelle Foucault

5e : Ludivine Cappeau

6e : André Dubois

7e : Ludovic Ifri

8e : Guy Cappeau

9e : Franck Bonnet

10e : Gerbert Rambaud

11e : Meryl Lacrox

12e : Fabrice Sanz

13e : Nathalie Chanal

14e : Franck Muller

À retrouver sur Lyon Capitale : L'autre Direct avec Nicolas Dupont-Aignan
à lire également
La salle Rameau, reprise par la Compagnie de Phalsbourg, épaulée à la programmation par Scintillo, du groupe SOS dirigé par Jean-Marc Borello © Tim Douet / Charly Triballeau (AFP) – Montage LC
Après des mois de suspense, la salle Rameau a enfin trouvé repreneur. La Compagnie de Phalsbourg exploitera l’ancienne salle de billard ainsi que les deux étages pendant soixante ans, épaulée à la programmation culturelle par Scintillo, du groupe SOS dirigé par Jean-Marc Borello, proche du président Macron, qui préside la commission nationale d’investiture En Marche pour les élections européennes. Au cœur de la polémique, le géant du social poursuit son déploiement en terre lyonnaise, non sans inquiéter la maire du 1er, qui craint que le choix du jury d’appel d’offres n’ait été faussé par d’autres ambitions.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut