Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet
Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet

Nathalie Perrin-Gilbert officiellement candidate à Lyon

La maire du 1er arrondissement de Lyon a annoncé sa candidature pour briguer la mairie du Lyon en 2020 ce mercredi. Ce que contestent déjà certains Insoumis dont le calendrier semble différent.

Nathalie Perrin-Gilbert a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature aux municipales à Lyon. Cette candidature ne faisait déjà plus vraiment de doute depuis novembre 2018 où la maire du 1er arrondissement avait déclaré qu'elle ne serait candidate qu'à Lyon. Elle avait cependant laissé entendre que cette désignation devrait être validée par les militants. Ce choix a été “validé en interne à Lyon en commun”, a-t-elle assuré ce mercredi.

Mais du côté de la France insoumise, des militants locaux, dont Eleni Ferlet et Pascal Le Brun, candidats LFI aux Législatives de 2017, semblent avoir une autre vision des choses. Ils ont déclaré dans un communiqué en compagnie d’autres militants qu'ils évoqueront la ligne stratégique du parti fin septembre avant de construire un programme participatif à l'automne. De son côté, Nathalie Perrin-Gilbert a reconnu qu'il y a eu des “débats agité”. “C'est vrai que LFI n’est pas toujours un partenaire de tout repos. La force de ce mouvement est dans sa diversité. Mais le cap est là et la ligne est tenue”, a-t-elle certifié. Puis d’ajouter : “On a pris le parti de présenter notre candidature maintenant pour une question de tempo pour ne pas faire campagne que les trois derniers mois”.

“Ceux qui se détournent de la ville de Lyon se trompent”

Côté programme, dix mesures vont être présentées ce soir sur le site de son collectif. Elle a déjà abordé plusieurs pistes comme “la gratuité totale de l'école en 2020 ou 2021”. “Ce qui n'était plus le cas avec la tarification du périscolaire”, assure-t-elle. Pêle-mêle, la maire du 1er a aussi annoncé, “qu'elle ne bouleverserait pas les rythmes scolaires actuels”, même si elle se dit “pour la semaine de 4,5 jours” -“Les parents et les enseignants en ont marre d'être des cobayes” -, “un plan de rénovation des bâtiments scolaires et de végétalisation des cours de récréation”, “un changement du mode de fonctionnement des cantines municipales en 2022 avec un possible mise en régie pour favoriser le local” et “des cantines 100 % sans plastiques.

Elle fixe à 2030 la réalisation de son programme “pour transformer radicalement la ville”. “On a besoin de dix ans pour mettre en place ces propositions politiques. En 2030 nous aurons dû transformer notre ville pour y vivre mieux afin de faire face”, a-t-elle assuré afin de mener “la transition sociale et écologique”. Elle en a profité pour cibler Gérard Collomb et David Kimelfeld. “Ceux qui se détournent de la ville de Lyon se trompent. Tous se ruent vers la métropole alors que la ville de Lyon est une puissance et un levier en elle-même. C'est aussi l’échelon le plus précieux, car il parle de la vie des gens du quotidien”, a-t-elle conclu. Elle organisera une prochaine assemblée aux Halles du faubourg  le 1er octobre prochain sur les questions de l’agriculture urbaine, l’alimentation et la sûreté alimentaire.

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.
10 commentaires
  1. SPARTACUS - 4 septembre 2019

    Rappel:
    Université de rentrée de la Gauche Républicaine et Socialiste le week-end prochain à Rochefort.
    Programme en ligne.
    De nombreuses interventions dont celles de personnalités lyonnaises...

  2. vieux caladois - 4 septembre 2019

    tout le monde le savait depuis longtemps...on en parlait beaucoup sur les terrasses de la place Sathonay...on nous parle de LFI : c'est quoi ce machin ?

  3. JANUS - 4 septembre 2019

    Tous les "amis" lancés par Gégé le trahissent: NVB, Kimelfeld, NPG..... Rien pour cela, j'ai envie de voter pour lui !

    1. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

      Voyons double face, une personne qui "lance" des personnes peut avoir deux motivations :
      - parce que ces personnes ont du talent, de la force, et qu'il est bien d'aider son prochain
      - parce que ces personnes sont des larves et elles sont là pour servir VOS intérêts.
      .
      A votre avis, quel était le point de vue de Gérard Collomb ? 1 ou 2.
      Question subsidiaire : si vous aviez été à la place de Collomb, vous auriez été motivé par quelle idée ? La même que lui ? Que vous ayez "envie de voter pour lui" est-il un indice de réponse ? :o)

      1. JANUS - 5 septembre 2019

        Abo / El profesor ! nous donne ses leçons de socio-politique locale. Quelle prétention !

        1. vieux caladois - 5 septembre 2019

          il y eu aussi Jan Hus qui fut brulé comme hérétique en ...1415...

        2. Abolition_de_la_monnaie - 5 septembre 2019

          @Janus : une phobie des prof ? l'ego qui n'aime pas être "coincé" ? Autre raison ?
          Quoi qu'il en soit, vous n'avez évidemment pas répondu. :o)

          1. JANUS - 5 septembre 2019

            Abo / Prof. confirmé par la réponse !

          2. Abolition_de_la_monnaie - 5 septembre 2019

            phobie donc... prenez soin de vous.

  4. JANUS - 5 septembre 2019

    Abo / trop connu….ça se soigne !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut