Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Najat Vallaud-Belkacem, future "Calogero ou Vianney" ?

En pleine campagne des législatives, la candidate PS dans la 6e circonscription du Rhône a confié sa passion pour Jean-Jacques Goldman, la musique et l’écriture.

Dans Le Parisien Magazine de ce vendredi 26 mai, Najat Vallaud-Belkacem, la candidate PS aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône confie sa passion pour la musique. Outre le fait que son idole est Jean-Jacques Goldman, la ministre a livré une confidence plutôt singulière sur son “exutoire” : “Si j’ai envie de me retirer une obsession de la tête, je me mets devant une feuille de papier et je brode à partir d’un mot, de sa sonorité. J’écris en alexandrins, souvent. Je parle de faits de société, à la façon d’un Calogero ou d’un Vianney aujourd’hui. La chanson, pour moi, permet de dire l’indicible, la douleur. Elle est de salubrité publique.” En difficulté dans la 6e circonscription, selon un sondage Ifop-Fiducial qui la donne largement perdante au second tour face à Bruno Bonnell (40 %/60 %), l’ancienne ministre de l’Éducation pourrait bien avoir du temps pour elle afin d’assouvir sa passion. “Je marche seul”, chantait Goldman.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut