Najat Vallaud-Belkacem candidate aux législatives à Villeurbanne

La ministre de l’Éducation nationale a confirmé une information que Lyon Capitale publiait il y a plusieurs mois. Elle briguera, en 2017, la succession de Pascale Crozon au poste de députée de la 6e circonscription du Rhône, celle de Villeurbanne.

Ce n'est vraiment pas une surprise, mais il n'y a désormais plus de doute : Najat Vallaud-Belkacem sera bel et bien candidate aux législatives de 2017 dans la 6e circonscription du Rhône, celle de Villeurbanne. La ministre de l'Education nationale n'a jamais vraiment caché ses ambitions locales, assurant il y a plusieurs mois de cela à Lyon Capitale avoir fait de Villeurbanne "son port d'attache" et "ne rien s'interdire pour les législatives".

Najat Vallaud-Belkacem avait d'ailleurs semé des petits cailloux blancs pour marquer son intérêt pour la circonscription. Fin 2014, elle achetait un appartement dans la deuxième ville du département, mais "dont les fenêtres donnent sur Montchat [canton dans lequel elle avait été élue conseillère générale, NdlR]", expliquait-elle alors dans un sourire.

La députée sortante, Pascale Crozon, qui a d'ores et déjà annoncé qu'elle ne briguerait pas de nouveau mandat sur cette terre plutôt favorable au Parti socialiste, s'est toujours montrée favorable au fait de voir Najat Vallaud-Belkacem prendre la suite. Tout comme Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne.

Les législatives avant les municipales ?

Ce vendredi, la ministre de l’Éducation nationale sera d'ailleurs à Villeurbanne pour le "pot de rentrée" de la section locale du PS. À cette occasion, elle devrait annoncer aux militants locaux ses intentions et prendre sa carte dans le petit bureau de la rue Michel-Servet. L'occasion aussi pour la numéro 4 du Gouvernement de mener une opération séduction auprès des adhérents et regagner en proximité avec la base.

Mais, si les ambitions législatives de la ministre sont désormais (presque) dévoilées, certains continuent de penser qu'elle pourrait par la suite viser la mairie de Villeurbanne. Une hypothèse que l'entourage de la ministre repousse pour l'instant. Il y a quelques mois déjà, Najat Vallaud-Belkacem affirmait ne nourrir aucune ambition pour le fauteuil d'édile, glissant cependant dans la même conversation qu'il s'agissait, selon elle, du "plus beau des mandats".

à lire également
120313_poubelles_4-_bannièr
La grève des éboueurs du privé continuent et le ramassage des ordures est perturbé dans certains arrondissement de Lyon, Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin. Ce mardi, la métropole invite les habitants à sortir leurs poubelles à l'extérieur des immeubles. 
6 commentaires
  1. pelican - 3 septembre 2015

    de mieux en mieu , demain l'arabe en 1ère langue des la maternelle !

  2. Gauthier Chevrancourt - 3 septembre 2015

    Vu vos quelques fautes vous avez raté le français en première langue, vous sèchiez déjà la maternelle ? Vu votre raisonnement vous ne savez peut-être pas ce que 'réfléchir' veut dire.

  3. Saint-Clair - 3 septembre 2015

    Qu'on le veuille ou non, la France est une terre de métissage, il faut l'accepter ou aller vivre sur la lune.

  4. Gauthier Chevrancourt - 3 septembre 2015

    Jusqu'à dire que l'on apprend l'arabe en maternelle, il faut vivre sur la lune pour raisonner avec un tel fatalisme. Le métissage n'est pas en effet accepté par tous et je rappellerai aux français qui ne l'acceptent pas que la France a toujours été une nation multiculturelle et a toujours eu des difficultés avec cela.

  5. SophieV - 3 septembre 2015

    NVB ou peu importe qui, à Villeurbanne on aimerait surtout des élus-es qui s'impliquent sur le terrain et soient présents dans les quartiers, pas seulement le jour du conseil municipal ou dans le magazine VIVA. Cet été 2015 sera à marquer d'une pierre blanche tant les habitants du Tonkin ont été laissés livrés aux sauvages, aux dealers, aux scooters. Le quartier est SALE, abandonné, RV sur la pelouse Jean Monnet afin de constater les séquelles de l'été.

  6. Robes Pierre - 3 septembre 2015

    j'ai eu peur, j’espérai qu'après leur déculottée de 2017 nos ex dirigeants allaient trouver un boulot comme chaque citoyen ayant subis hausse des impôts, salaires et pensions bloqués, toutes ces 'bonnes choses' distillées par François IV et son équipe, Mais non dans la continuité du 'vous bossez ,on s'occupe de votre argent' cette jeune ministre de 38 ans prend exemple sur les anciens à savoir, ne jamais se risquer à gagner sa vie autrement qu'en voguant de mandats électifs en mandats électifs.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut