Municipales 2014 : Nora Berra se lance dans la bataille

Nora Berra est candidate à la candidature de l'UMP pour les municipales de 2014. Favorable à des primaires à droite, la conseillère municipale à longtemps affirmé au sujet d'une éventuelle postulation, qu'elle ne "s'interdirait rien". Ils sont donc désormais six candidats à droite, à vouloir tenter leur chance face à Gérard Collomb en 2014. Mais le mode de désignation du candidat de droite n'est pas encore arrêté, et l'organisation de primaires apparait désormais peu probable.

Elle avait dit qu’elle ne s’interdirait rien. Elle n’avait pas menti. Nora Berra annonce ce vendredi soir qu’elle se lance dans la course aux municipales, à quelques heures seulement de la fin du dépôt des candidatures en vue des primaires à droite.

Si elle s’était très tôt posée comme un soutien important au candidat Michel Havard, l’ancienne secrétaire d’Etat en charge de la Santé n’a jamais totalement exclu de se lancer dans la bataille. "Nora Berra s’est toujours montré sensible à l’organisation de primaires à droite à Lyon et sera particulièrement attentive au processus de désignation qui sera choisi par les instances départementales et nationales de l’UMP. Elle entend jouer un rôle dans ce processus démocratique", rapporte l’entourage de la conseillère municipale UMP. "Jouer un rôle", c’est peut-être d’ailleurs là la seule ambition de l’eurodéputée qui a toujours affirmé que le fauteuil de Gérard Collomb ne la faisait "pas rêver". En se lançant dans la bataille, elle évite également d’avoir à prendre parti en faveur d’un candidat.

Nora Berra ajoute donc son nom aux cinq autres candidats à la candidature : Michel Havard, Emmanuel Hamelin, Georges Fenech, Myriam Pleynard et Jean-François Mermet (ancien premier adjoint de Michel Noir). Mis à part ces deux derniers, plutôt qualifiés d’outsiders, les autres candidats peuvent tabler sur une notoriété et une reconnaissance pouvant leur apporter un nombre de voix comparable. Le jeu apparait donc particulièrement ouvert dans la course à la candidature.

Un sondage plutôt que des primaires

Dans un même temps, ce vendredi, François-Noël Buffet, actuel maire d’Oullins, a annoncé son intention de ne pas candidater, taclant au passage le principe même de primaires. "Convaincu que notre mouvement doit se rassembler avant de lancer toute bataille politique et que cette primaire ne fera que diviser, je ne souhaite pas aujourd’hui participer à quelque éventuelle guerre interne mais plutôt participer activement au rassemblement de la droite", a-t-il affirmé dans un communiqué.

Mais la tenue de primaires n’est pas acquise. D’après nos informations les instances parisiennes du parti ont d’ores et déjà commandé un sondage qui pourrait servir de base à la désignation du candidat UMP à Lyon.

2 commentaires
  1. Battling - 24 février 2013

    Les garages du 8ème arrondissement tremblent.

  2. LaVilleDesPotes - 24 février 2013

    Oh! non pas elle! Qu'elle retourne en médecine! Et qu'est-ce que c'est que cette manie des médecins qui se lancent en politique d'ailleurs?! Travailler plus pour gagner plus?? ou ambitions personnelles démesurées??

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut