Métropole de Lyon : un vote pour moins de voitures en 2030

Réduire le nombre de voitures dans la métropole et favoriser la marche et le vélo, écarter de l’agglomération le trafic de transit ou réaliser l’Anneau des sciences : le plan de déplacements urbains 2017-2030 a été adopté ce lundi en conseil métropolitain.

122 actions regroupées selon 8 axes stratégiques. Le plan de déplacements urbains révisé (PDU) pour la période 2017-2030 a été adopté ce lundi en conseil métropolitain. Améliorer la qualité de l'air, garantir l'équité sociale en matière de mobilité, faire évoluer les comportements et organiser les déplacements en phase avec le développement économique de l'agglomération : voilà les quatre enjeux majeurs du plan.

Si tous les groupes politiques n'ont pu qu'approuver la démarche, plusieurs réserves ont été abordées dans l’hémicycle. Le vice-président aux déplacements, Martial Passi, est le seul de son groupe politique (communiste, Parti de gauche et républicain) à avoir voté en faveur de ce plan, les autres élus du groupe se sont abstenus pour marquer leur volonté d’"aller plus loin dans le développement des transports en commun". "L'augmentation de 3 % des transports en commun, c'est trop peu", a considéré Pierre-Alain Millet, qui, malgré le constat des "contraintes de financement", plaide pour aller plus loin dans les dépenses d'infrastructures.

“Voter une liste dans laquelle vous pourrez piocher”

L'opposition, par la voix de Philippe Cochet (LR), a salué le travail du Sytral et n'a pas souhaité juger "les aspects techniques, mais les réalisations concrètes qui vont en découler". "La rédaction ne permet pas à chacun de comprendre quelles sont les réalisations effectives qui seront faites. Le problème, ce sont les priorités qui ne seront pas celles que nous souhaiterions. Ce plan, c'est voter une liste dans laquelle vous pourrez piocher", a-t-il lancé. Le maire de Caluire se demande en particulier comment va être réalisé l'objectif de réduction de 23 % des déplacements en voiture. "Il y a des parties du territoire où l'on ne peut pas prévoir de baisse de l'usage de la voiture, et où va-t-on favoriser l'usage du vélo pour les trajets domicile-travail ? C'est plus facile de le faire dans l'hypercentre, voire dans la première couronne. Ce schéma ne répond pas aux questions qui se posent pour assurer l'équilibre territorial", a-t-il ajouté.

Gérard Collomb “impatient, mais confiant”

Avant de passer au vote, le président de la métropole a souhaité souligner que "le débat sur l'arrivée de l'A45 est un débat important, car autrement nous retrouverons les mêmes difficultés que sur l'A89. Mais, comme vous le savez, une partie des choses dépend d'autres collectivités, en particulier de la région. C'est clair que l'A45, ce n'est pas nous qui la finançons". Gérard Collomb n'a toutefois pas prononcé le nom de Laurent Wauquiez. "Que chacun prenne ses responsabilités et que l'on dise ensemble comment faire avancer les dossiers", demande-t-il avant de poursuivre : "Sur l'aspect des transports en commun, quand on repense à l'état dans lequel on était en 1997, avec les premiers tramways lancés, et que l'on regarde où l'on en est aujourd'hui, nous avons singulièrement avancé. Les lignes que nous développons dans ce mandat sont pour une part des lignes qui vont permettre de relier de périphérie à périphérie sans revenir au cœur de l'agglomération. Mes chers collègues, nous parlons pour 2030, mais imaginez ce qu'il va y avoir comme nouvelles technologies appliquées à la mobilité. Nous allons développer de nouvelles applications telles que la Navia à Confluence. Évidemment que tout ne se fait pas dans l'instant. Je suis comme vous, impatient, mais en même temps confiant."

à lire également
La métropole de Lyon fait partie des dix territoires retenus par l’Etat pour être "démonstrateurs" de prévention et de lutte contre la pauvreté. À l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, les déclinaisons locales de ce plan ont été présentées. Le plan gouvernemental de prévention et lutte contre la pauvreté se décline […]
15 commentaires
  1. Robes Pierre - 7 mars 2017

    j'invite les votants au projet à se rendre dans les communes qui ont eu la bonne idée de rejeter la voiture il y a quelques années , des rues vidées de commerces, elles n'ont conservées que coiffeurs, banques, assurances ,bistrots Kebab, épiceries arabes qui survivent parce que ouvertes tard en soirée.Ceci pour le plus grand bonheur des centres commerciaux où l'on peut stationner facilement Quant à la dégradation de la qualité de l'air cherchez les gros pollueurs pour mémoire cette zone c'est A6/A7/A42/A43/A47/A450/A89 ex RN 7, rN86 ,etc, toutes ces voies qui relient nord, sud est, ouest de l'Europe passent de près ou de loin autour de la métropole, éloignez poids lourds , VL qui n'ont pas à transiter l'amélioration sera effective. c'est plus simple de s'en prendre aux automobilistes.

  2. play13 - 7 mars 2017

    5 ans pour refaire 4km de Cours Lafayette, alors dormez bien braves gens, tout ce qui a été voté aujourd'hui sortira peut être de terre pour les enfants de nos petits enfants.

  3. capitaine papy - 7 mars 2017

    Ce projet mènera tout simplement à la faillite de la ville! Avec un réseau de transport en commun comme aujourd'hui, je me voit mal dans cette ville sans voiture! Je la fuirai comme la peste. Comme dit Robes Pierre il faut regarder le vrai pb et je rajoute qu'il faut arrêter le populisme de gauche qui sert juste à vouloir récupérer la voix des écolos pour les prochaines élections.

  4. FEFI - 7 mars 2017

    Et alors, pourquoi la Métropole ne subventionne pas l'achat de vélos électriques, comme dans d'autres villes?

  5. Bernard - 8 mars 2017

    Adresse aux néandertaliens motorisés : Vous pouvez laisser vos bagnoles hors de la ville. Et si vous ne pouvez vous en passer, restez dehors également : ça nous fera de l'air.

  6. Bernard - 8 mars 2017

    A Mathilde Régis : Le PDU n'est pas le Plan des Développements Urbains, mais le Plan de DEPLACEMENTS urbains.

  7. Redaction - 8 mars 2017

    Effectivement. Nous avons corrigé.

  8. Robes Pierre - 8 mars 2017

    Bernard , les néandertaliens , possesseurs de véhicules notamment gros diesel qu'ils aiment bichonnent, n'ont pas attendus tes conseils, le grand souci pour toi, c'est qu'avec la désertion des rues lyonnaises s’envolent le bel argent qu'ils auraient dilapidés dans les boutiques , dont les impôts , taxes et autres bonnes choses créés pour alimenter ce qui sert à financer la vie quotidienne s'en trouvent diminués, va faire un tour dans les villes qui ont optées pour ce raisonnement tentent aujourd'hui de faire marche arrière mais seuls les centres avec parking pour nos bagnoles ont le vent en poupe. Issu de la mode bobo parigo Hidalgo, cette théorie fumeuse conduit à des déserts urbains pour le grand bonheur des hypers, supers,drives où tu dois faire tes courses , en bus, j'imagine!

  9. Bernard - 8 mars 2017

    Comme c'est bizarre ! Depuis une vingtaine d'années que Lyon s'emploie à limiter la voiture dans ses rues, les supérettes de quartier s'y multiplient (il y en a trois à moins de 5 minutes de marche de chez moi, et à 100 mètres, un garage automobile vient d'être remplacé par une boulangerie, alors que d'autres sont arrivées depuis 2000). Par contre les hyper de banlieue ont perdu 10 points de part de marché dans le même temps. Il faut ouvrir les yeux, plutôt que de rester sur des conceptions préhistoriques : Neandertal est un rameau mort et disparu de l'évolution, car incapable de s'adapter. Robespierre aussi, son jusqu'au bout-isme l' amené à perdre la tête.

  10. Robes Pierre - 8 mars 2017

    Bernard:: tu me lis en travers, je te parle de vécu la tendance est irréversible, avec les super , hyper on pouvait encore rencontrer les voisins mais les drives finies les contacts , et tu as bien de la chance mais dans la petite ville à coté de Lyon tu trouveras facilement un pas de porte à vendre pas cher , dans les années 95 la municipalité à créer rues piétonnes réduits les stationnements, aujourd'hui subsistent Kebab, quelques épiceries arabes qui doivent leurs survies aux heures d'ouvertures très élargies , quelques coiffeurs, des banques, des assurances, agence d'intérims , ça y en a, plus aucune merceries (3) quincailleries,(2) charcuterie (7), magasins de fringues (une quinzaine), de chaussures (5) photographes (3) entre parenthèses ce qui existait avant l'idée géniale (suite)

  11. Robes Pierre - 8 mars 2017

    Bernard:: si s'adapter c'est voir disparaitre commerces , artisanat qui font une ville de banlieue alors oui je ne crains pas d’être qualifié de Neandertal . PS les épiceries dont tu parles appartiennent toutes au Groupe Casino , nous avons aussi la notre , il rachète des fonds en perdition pour contrer LIDL et compenser les pertes (avec des gérants au Smic)

  12. guidoline - 8 mars 2017

    Mais quelle erreur ! Il faudrait au contraire plus de voitures pour polluer davantage et ainsi prétendre au titre de métropole internationale comme Mexico, Pékin ou New Delhi…

  13. Robes Pierre - 8 mars 2017

    et guidoline toujours aussi 'drôle' faute d'arguments., Collomb outre son soutien présidentiel va avoir de grosses difficultés en 2020 avec des décisions prises pour faire plaisir aux écolos à moins qu'il ne vise un maroquin. Bon courage aux lyonnais mais n'oubliez pas de venir visiter ces villes du sud de l'agglo qui on fait le choix de l'éviction des voitures.

  14. guidoline - 10 mars 2017

    Mr Pierre, si vous pouviez nous faire rire, ne serait-ce qu'une fois, ce serait tellement bien. Rarement vu autant de fiel chez quelqu'un. Au moindre commentaire, vous êtes prêt à mordre. Ça ne doit pas aller fort dans votre tête. Perso, je quitte ce forum, il en existe d'autres plus sympas. Je ne vous lirai plus. Bon vent

  15. Robes Pierre - 10 mars 2017

    Guidoline, les attaques perso sont l’œuvre des tout petits qui n'ont pas d'arguments ou faute de connaissance. Les miens sont irréfutables, ce ne sont pas des émotions mais des faits, l'écolo attitude va détruire le petit commerce comme elle l'a fait déjà dans les petites villes qui ont crus au miracle du sans bagnoles, les gens à l'origine de cette idiotie s'en foutent,possédant véhicules avec chauffeur ou places réservées. Leurs positions celles de jésuites de l'écologie.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut