Marine Le Pen : "nous devons nous débarrasser de nos oripeaux"

Podcast. En pleine campagne interne pour la succession son père à la tête du Front National, Marine Le Pen fait part de son voeu de "dédiaboliser" son parti politique qu'elle veut transformer en parti de pouvoir. "Je ne voudrais pas que cette dynamique prenne à contrepied nos électeurs. Bruno Gollnisch est sur une position traditionnelle : l'immigration, l'insécurité. Je veux incarner une politique économique et sociale", explique-t-elle. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.

5 commentaires
  1. jerome manin - mar 14 Déc 10 à 21 h 06

    'Nous devons nous débarasser de nos poireaux' Maren La Pine est lexi-disque.

  2. jerome manin - mar 14 Déc 10 à 21 h 12

    Mettez nous-y quelques effets de voix, changez-y les noms propres et ça nous y fait du Ségolène.

  3. tueursnet - mer 15 Déc 10 à 6 h 47

    Marine à l'école1- La retraite à 60 ans et à taux plein ! s'il vous plait ne vous occupez du mode de financement, nous assumons, vous assumez, ils assument... 2- Nous allons mettre un terme à la mauvaise foi du ministère de la santé et augmenter le prix du tabac et de l'alcool de 200%. et permettre aux établissements publics de renflouer les caisses -de la sécurité sociale. 3- redonner aux femmes le droit de se voiler la face et de se dévoiler les fesses, c'est selon ,l'état n'est pas confesse!http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Marine

  4. corgnolon - mer 15 Déc 10 à 9 h 40

    Elle passerait presque pour une modérée au regard de l'interview d'un élu PS en lien.

  5. Martin de Givors - mer 15 Déc 10 à 10 h 02

    ''Beaufitude'' quand tu nous tiens!... Sur le fond elle est pire que le père mais c'est une femme qui a ''du chien''...Problème pour elle, elle ne sera pas la prochaine présidente de la république et elle le sait. Par contre si elle fait mieux que Papa en 2002 , c'est à dire éliminer SARKOZY,elle serait en position de force pour imposer son diktat à l'UMP en vue des législatives et obtenir ainsi un nombre conséquent de députés, voire espérer gagner les législatives avec une majorité de coalition Droite/FN, à l'instar du PS en 1997...Dès lors la France serait vraiment une tâche crasseuse au drapeau Européen...

  6. Collombitude - mer 15 Déc 10 à 10 h 43

    Si le FN existe, ce n'est pas grâce au FN, grâce aux performances de ses leaders, mais grâce à la nullité des partis « politiquement correctes », qui à force de se comporter en César, une fois au pouvoir, décrédibilisent la politique, la vraie, celle qui devrait être aux services des citoyens, non aux services des copains. On l’a vu à Décines où le FN aux dernières élections est remonté à 15%. Les élus ne font pas leur mea culpa, ils diabolisent le FN seule chose qu’ils sachent faire, cela leur donne bonne conscience. Par contre ils n’engagent pas d’actions correctives/préventives pour changer la situation et redonner confiance aux citoyens, ils persévèrent dans la connerie !

  7. corgnolon - jeu 16 Déc 10 à 16 h 55

    On peut ajouter un exemple concrêt à l'affirmation de Collombitude, Jean-Louis Touraine qui jette en pâture à l'extrême droite Nora Berra avec en arrière pensée les prochaines législatives.

  8. mezig - sam 1 Jan 11 à 16 h 00

    ce fn est une partie de trois en unmais elle est aussi cap que les deux tenors de son parti

  9. mezig - sam 1 Jan 11 à 16 h 03

    elle n'est pas le nombril du monde bien qu'étant du Nord

  10. mezig - sam 1 Jan 11 à 16 h 06

    boire un petit coup c'est agréablese contenter de boites de sardines uniquementn'est pas le meilleur des acides gras pour refaire les cartilages

  11. mezig - sam 1 Jan 11 à 16 h 12

    cou d'oie

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut