© Antoine Merlet
© Antoine Merlet
Article payant

Madame Z contre Collomb : la candidature mystère pour 2020 à Lyon

À l’instar de “Monsieur X contre De Gaulle”, le candidat mystère à la présidentielle de 1964 qui avait fait la une de L’Express (et s’avéra être Gaston Defferre), “Madame Z” est convaincue qu’il manque une candidature à Lyon pour tourner la page Collomb. En présentant – pour l’instant anonymement – sa candidature dans Lyon Capitale, cette personnalité lyonnaise espère susciter un large rassemblement de la gauche autour d’idées nouvelles pour l’agglomération.


ENTRETIEN AVEC “MADAME Z” Lyon Capitale : Vous avez choisi de déclarer votre candidature à la métropole de Lyon dans Lyon Capitale, en restant pour l’instant anonyme. Pourquoi ce choix ? Madame Z : Les campagnes municipales et métropolitaines à Lyon sont enfermées dans des querelles de personnes stériles. Rester anonyme pour l’instant, c’est une manière de remettre le projet et les propositions que je porte, avec mon équipe, au centre du débat. Je vous propose donc de m’appeler “Madame Z”, sachez simplement que je suis une personnalité lyonnaise, engagée depuis longtemps mais jamais au premier plan. Que ce soit au niveau national, avec le mouvement des Gilets jaunes, ou au niveau local, avec des conflits entre personnes dont on ne comprend pas les différences sur le fond, une grande partie du personnel politique est discréditée. Il faut arrêter avec cette personnalisation de la politique, il est temps de faire émerger des têtes nouvelles. Votre candidature est-elle à gauche ou à droite ? Je prends aujourd’hui la parole car nous sommes face à une irresponsabilité des forces de gauche, qui n’arrivent pas à se mettre autour de la table pour élaborer un projet commun. Les dernières élections ont montré que la gauche reste forte mais elle est éclatée. Surtout à Lyon. Je veux rassembler les électeurs de gauche autour d’un vrai projet de transformation sociale et de réponse à l’urgence environnementale. Tous ceux qui voudront se mettre autour de la table seront les bienvenus pour discuter de nos propositions et d’un projet pour la métropole de Lyon que nous pourrions construire ensemble. Je ne vois pas à gauche de partis qui tendent la main. Ils veulent plutôt exclure. Une partie du personnel est là depuis 2001. Ce sont des gens qui ont toujours gagné et ne réfléchissent plus à ce que veut dire gouverner à gauche. Cette gauche gestionnaire ne suffit plus. Face au défi environnemental, qui est majeur, on ne peut pas se contenter de bouts de ficelle. Que serait le programme de Madame Z ? C’est une candidature destinée à proposer une métropole qui protège, car nous sommes convaincus que le monde d’aujourd’hui évolue vers une violence généralisée, sur le plan économique, environnemental et social. Les villes, Lyon en premier lieu, auront un rôle de protection des individus, des familles, des plus défavorisés, mais aussi des acteurs économiques. Il y a urgence ! Au cours de l’actuel mandat, l’espérance de vie en bonne santé des Grand-Lyonnais a baissé et les maladies chroniques cardiaques et vasculaires liées à la pollution ont augmenté sensiblement. Vous avez vu aussi l’état de la pollution dans les écoles lyonnaises dévoilé par Greenpeace. Il faut arrêter avec la politique du quotidien, comme on la voit depuis deux ou trois mandats. Il faut penser la métropole de 2050. Il nous faut agir, sans délais, pour engager la transition environnementale via la mobilité, la végétalisation urbaine et l’amélioration du cadre de vie. Si on n’agit pas tout de suite, le prochain mandat sera celui du basculement.

Il vous reste 80 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut