Thomas Rudigoz
© Tim Douet

Lyon : Thomas Rudigoz demande la dissolution du Bastion social

Les membres du Bastion social ont réalisé une action coup-de-poing le mercredi 20 janvier en déployant une banderole sur le toit de l’association Forum Réfugiés à Lyon. Thomas Rudigoz, député LREM de la 1ère circonscription du Rhône, a fermement condamné cette opération et appelle à la “dissolution de ce groupuscule d’extrême droite”. 

"Je dénonce et condamne fermement de telles méthodes et actions qui ne font qu’attiser la haine, le racisme et la xénophobie”. Pour Thomas Rudigoz, le ton est ferme. Dans un communiqué, l’ancien maire du 5e arrondissement de Lyon s’est indigné de l’opération du Bastion social, mercredi dernier, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés. Plusieurs individus avaient occupé le toit de l’immeuble où se situe l’association Forum Réfugiés, dans la rue Garibaldi à Lyon. Ces membres du Bastion social avaient déployé une banderole avec les inscriptions : “Fermons les complices de l’immigration”. 

Thomas Rudigoz a par ailleurs interpellé Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, “afin d’obtenir la dissolution de ce groupuscule d’extrême-droite qui insuffle un climat délétère et nauséabond dans le Vieux-Lyon, et plus largement sur l’ensemble de la Métropole de Lyon”.

à lire également
Jean-François Ploquin (Forum Réfugiés) © Tim Douet – 2014
Entretien – Alors que le nombre d’arrivées de jeunes se déclarant mineurs continue de progresser dans l’agglomération, le directeur de Forum Réfugiés, association qui assure désormais leur évaluation à la place de la métropole, réfute que ses salariés fassent un “travail bâclé”, comme le lui reprochait l’Amie dans Lyon Capitale en décembre. Sans se défiler, Jean-François Ploquin reconnaît que la loi prévoyant la mise à l’abri de tous les mineurs n’est toujours pas appliquée à Lyon, mais il estime faire “au mieux” en attendant la concrétisation des nouvelles places promises par David Kimelfeld.
1 commentaire
  1. Marc Antoine - 22 juin 2018

    Il sera crédible quand il demandera la dissolution des mouvements d'extrême gauche hyper violents !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut