Renaud Payre, Bruno Bernard, Sandrine Runel, Grégory Doucet et Nathalie Perrin-Gilbert © EELV

Lyon : Perrin-Gilbert, future adjointe à la Culture en cas de victoire des Verts

La maire du 1er arrondissement depuis 2008 ne devrait pas se représenter dans les pentes en cas d'élection du parti écologiste à la ville de Lyon. En échange, elle pourrait être nommée adjointe à la culture dans l'exécutif de Grégory Doucet.  

Dans un article publié ce week-end, Rue89 Lyon a annoncé que Nathalie Perrin-Gilbert, l'actuelle maire du 1er arrondissement sera la prochaine adjointe à la Culture en cas d'élection de Grégory Doucet (EELV) à la mairie de Lyon. Une information confirmée par Le Petit Bulletin ce mercredi.

Ce compromis a été trouvé dans le cadre des négociations entre Lyon en commun, la Gauche unie et le parti écologiste, en vue du 2e tour (lire ici). Une fusion de liste qui leur assure notamment de remporter le 1er arrondissement, puisqu'aucun autre parti ne s'est hissé au second tour dans ce secteur. Comme dans tous les autres arrondissements, ce sera un candidat EELV qui mènera la liste dans les Pentes.

Selon Rue89 toujours, Cédric Van Styvendael, le candidat de la Gauche unie, arrivé en tête au premier tour à Villeurbanne, hériterait de la vice-présidence à la Culture à la métropole en cas d'élection de Bruno Bernard.

à lire également
Le nouveau maire de Lyon promet une alternance sur le fond comme sur la forme. Grégory Doucet prône davantage de transversalité pour une démocratie plus participative. Il s’adresse aussi aux acteurs, souvent économiques, qui durant la fin de la campagne municipale ont exprimé leur crainte d’une vague verte.
6 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    raslebol69 - 10 juin 2020

    Non pitié, pas elle quand on pense à sa capacité de dialogue démontrée ces dernières années.

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    Noé Froissart - 10 juin 2020

    Dans le 1er, il est essentiel d'aller voter le 28 juin pour les élections métropolitaines !
    La métropole de Lyon possède énormément de compétences et de budget (3 fois plus que la ville environ), elle oppose sur la circonscription presqu'île (1-2-4e arrondissement) le programme solidaire et écologiste des écologistes avec la gauche au camp anti-climat de Collomb/Wauquiez et M. Kimelfeld de LREM.

  3. Signaler un commentaire inapproprié
    arkane - 10 juin 2020

    Merci Noé mais Perrin Gilbert, au secours quand on voit l’état de délabrement du 1er arrondissement avec des bagarres tous les samedis soirs autour des Terreaux. C’est devenu la jungle. Alors Perrin-Gilbert, il va falloir la remercier aux 2ème tour

  4. Signaler un commentaire inapproprié
    Jol - 13 juin 2020

    pas d'extremes
    ni les verts ni buffet collomb
    une ville équilibrée

    et pas perrin gibert à la culture
    dejà qu'aux celestins on ne voit que des pieces pour pleurer !

  5. Signaler un commentaire inapproprié
    LeaLea - 13 juin 2020

    NPG à la culture, peut-être que ça permettrait d’être plus exigeant en sortant du clivage culture pour les riches / démagogie pour les pauvres et, au passage, d’arrêter d’arroser les affiliés politiques de salaires et frais mensuels de plus d’une dizaine de smics chacun (G. Walter, S. Dorny...), par le biais de structures privées permettant de s’affranchir des règles de gestion de l’argent public.
    Tout ceci sous la responsabilité du docte G. Képénékian alors adjoint à la culture, et évidemment la houlette (ou la cravache) de G. Collomb.

    Par contre, quand on voit certains noms sur la liste du premier arrondissement, notamment une figure d’arrivisme libéral pur jus, dont plus personne ne veut dans le milieu LGBT, on se demande ce qu’il lui a pris à NPG... On flaire le clientélisme foireux, et on se dit malheureusement que le vers est dans le fruit.

  6. Signaler un commentaire inapproprié
    Jol - 16 juin 2020

    Esperons que les lyonnais voudront d'une eecologie progressiste et pas intégriste.

    On a la chance d'etre dans une ville et une mertopole qui n'ont fait que progresser sur les questions écologiques sans mettre à mal l'emploi et ont une bonne gestion de la crise sanitaire et sociale

    Sur une bonne voie avec des compétences ce serait dommage de regresser .

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut