Caroline Collomb © Tim Douet_0346
Caroline et Gérard Collomb © Tim Douet

Lyon : les Marcheurs s’attaquent à Caroline Collomb et ses “ambitions”

Plus de 20 “marcheurs”, principalement lyonnais, ont signé une lettre ouverte adressée à Christophe Castaner, le délégué général de LREM, pour dénoncer les dysfonctionnements locaux d’En Marche. Leur missive vise en creux Caroline Collomb, référente départementale du parti, critiquée pour sa gestion trop opaque et individuelle. Le texte de cette lettre ouverte est à lire ci-dessous.


Lettre ouverte d’élus et d’animateurs de comités En Marche du Rhône à Christophe Castaner, Délégué Général de LaRem

“En 2016 LaRem nous a proposé un programme pour la France, auquel nous avons adhéré. Nous avons été nombreux, souvent pour la première fois, à nous investir dans un mouvement politique lors de la campagne présidentielle et de la campagne pour les législatives. Lyon, terre historique d’humanisme et laboratoire depuis des siècles d’avancées sociales et économiques, a largement plébiscité ce projet.

“17 mois après l’élection d’Emmanuel Macron, nous soutenons toujours avec détermination les réformes mises en place par le gouvernement. Elles permettent de reconstruire la France, en lui redonnant sa place dans le monde. Ces réformes visent à restaurer la cohésion nationale, donner les moyens de créer des richesses pour ensuite en assurer la redistribution et aider chacun à prendre ses responsabilités et sa place dans notre société, tout en ayant le souci des plus fragiles. LaRem a proposé une façon nouvelle de s’engager en politique qui réaffirme la grandeur et l’honneur de l’engagement politique et prône la bienveillance. Nous partageons ces valeurs et aujourd’hui nous interpellons la direction nationale, car notre mouvement est en danger au sein de la Métropole lyonnaise.

“Sur nos territoires, nos comités souhaitent d’abord un fonctionnement plus démocratique et la création d’instances départementales transparentes. A Lyon, certains comités parmi les plus actifs, avec le plus grand nombre d’adhérents, et qui faisaient preuve d’indépendance, ont été écartés en faveur de comités « dociles », parfois créés de toutes pièces. Les relations avec les élu(e)s locaux qui voulaient travailler avec les marcheurs et marcheuses ont été rendues difficiles, voire « interdites ». Il n’y a ni local, ni outils de communication transversale entre les comités, ce qui contribue à l’isolement de chacun sur son territoire. Nous craignons que LaRem soit « gouvernée » à Lyon par une personne qui n’incarne pas le projet d’Emmanuel Macron, mais qui privilégie son ambition personnelle. Le soutien de la première heure à la création d’En Marche ne peut en aucun cas donner à certains un blanc-seing pour mettre Lyon en coupe réglée, selon leurs envies et leurs ambitions, loin des valeurs portées par LaRem. Le peuple de France et, pour ce qui nous concerne, marcheurs ou non, le peuple de Lyon valent mieux que cela !

“La parole de notre Gouvernement, dans la Métropole est trop peu relayée, son action pas assez présentée, expliquée, défendue. Les comités ne sont pas incités à le défendre sur le terrain. Les prochaines élections européennes, dont notre avenir dépend, ne sont pas prises en compte. Elles sont relayées loin derrière les échéances de 2020 !

“Nous voulons un(e) référent(e) impliqué(e) de façon claire dans le projet collectif de LaRem, qui fédère réellement les marcheurs, et qui prenne le temps de rencontrer tous les comités et de les écouter. Nous pourrons alors nous mobiliser pleinement pour défendre le programme que nous partageons et soutenir des listes européennes, municipales et métropolitaines en accord avec les valeurs de LaRem.”


PREMIERS SIGNATAIRES

Emmanuel Buisson-Fenet, coanimateur du comité République En Marche Lyon 1er – Alain Tomaselli, coanimateur du comité de la Croix-Rousse, Lyon 1er – Virginie Varenne, animatrice du comité de la Croix-Rousse, Lyon 1er – Raphaël Desfontaines, coanimateur du comité Lyon Centre, Lyon 2e – Eric Braibant, coanimateur du comité Lyon Saxe-Préfecture, Lyon 3e – Bernard Sion, animateur du comité Lyon Saxe-Préfecture, Lyon 3e – Yves Botton, membre du Conseil National, animateur du comité La REM Lyon 4 – Vincent Baas, coanimateur du comité LREM Croix-Rousse, Lyon 4e – Pierre Vaschalde, animateur du comité LREM Croix-Rousse, Lyon 4e – Valérie Galliou, adjointe au maire du 7e arrondissement – Ivana Plaisant, conseillère d’arrondissement, Lyon 7e – Julie Ricci, coanimatrice du comité Lyon 7 Jean-Macé, Lyon 7e – Xavier Bontoux, coanimateur du comité Monplaisir Jet-d’eau, Lyon 8e – Fabrice Renaudin, animateur du comité Monplaisir Jet-d’eau, Lyon 8e – Maud Sgorbini, adjointe au maire du 9e arrondissement – Jean-Marc Aubry, animateur du comité LREM Bienvenus-Prévoyance, Villeurbanne – Olivier de Parisot, conseiller municipal, Francheville.

Lyon  : “Certains comités LREM n’ont jamais vu personne, pas un député”

 

à lire également
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut