Pascal Blache
© Tim Douet

Lyon 6 : pas de vraie réponse sur les caméras de surveillance

Pascal Blache n’aura finalement pas eu la réponse précise qu’il attendait sur l’avancement du dossier des caméras de surveillance dans les quartiers commerçants du 6e arrondissement.

Il avait dit qu'il le ferait, il l'a fait. Lors du conseil municipal de ce lundi, le maire du 6e arrondissement de Lyon, Pascal Blache, a remis sur le tapis le sujet de l'installation de caméras de vidéosurveillance dans son arrondissement.

Une demande qui intervient quelques jours seulement après un nouveau braquage dans une bijouterie de l'avenue Foch, le dixième en trois ans dans le secteur. "Si les commerces privés, qui participent activement à l’animation et à la vie économique locale, doivent adapter leurs propres conditions de protection, pour autant l’environnement public est de la responsabilité politique et morale de la ville", a argué le maire d'arrondissement, qui continue : "À ce que je sache, les rues des commerces ouverts et actifs du 6e n’ont pas moins besoin d’être protégées que l’environnement des pas-de-porte pour une grande partie fermés de la rue Grôlée qui, eux, sont vidéosurveillés."

Mais, alors que Pascal Blache attendait une réponse précise sur les 40 caméras qu'il réclame dans le secteur le plus commerçant du 6e, il n'y aura finalement pas eu droit. "La situation est difficile, c'est vrai, mais elle n'est pas difficile que dans le 6e arrondissement", a souligné Jean-Yves Sécheresse, qui reconnaît un besoin dans le domaine de l'installation de caméras. L'adjoint à la sécurité a annoncé qu'un plan concernant la vidéosurveillance serait annoncé "lors de la prochaine séance du conseil municipal, ou à la suivante".

à lire également
Jean-Marie Girier (au premier plan) arrivant à l’Elysée avec Arnaud Leroy, Sibeth Ndiaye, Benjamin Griveaux, Richard Ferrand et Julien Denormandie, le 14 mai 2017 © Stéphane de Sakutin / AFP
Jean-Marie Girier vient d’être nommé préfet du Territoire de Belfort par le président de la République. Agé de 36 ans, le Lyonnais devient plus jeune préfet de France.
Faire défiler vers le haut