David Kimelfeld © Tim Douet_084
©Tim Douet

Lyon 4e : le dauphin de Collomb à l'épreuve des Verts

Pour cette dernière semaine de campagne avant le premier tour, Lyon Capitale vous propose un tour d’horizon des enjeux pour chacun des 9 arrondissements de Lyon.

Dans le 4e, David Kimelfeld, le maire d’arrondissement, joue peut-être déjà une partie des municipales de 2020.

L’enjeu

Collomb et Tete ()

© Tim Douet

Collomb veut sortir Tête du jeu

"En 2001, c'est Gérard Collomb qui est venu me chercher", aime à rappeler Étienne Tête, candidat écologiste à la Ville de Lyon. Treize ans plus tard, leurs rapports se sont considérablement dégradés. Le maire de Lyon a retiré, en cours de mandat, sa délégation d'adjoint à son ancien compagnon de conquête du pouvoir. Sur fond de Grand Stade et de petites vexations, les deux hommes ont atteint un point de non-retour que seul un gros score des Verts à la Croix-Rousse pourrait inverser. Gérard Collomb, qui ne veut pas repartir pour un nouveau mandat avec les écologistes, attend donc de David Kimelfeld, maire PS sortant de l'arrondissement, qu'il le place en situation d'ignorer les écologistes lors de l'entre-deux tours. Un scénario qui est loin d'être gagné d'avance.

En 2011, le navire PS croix-roussien a sévèrement tangué quand Raymonde Poncet a ravi le canton au socialiste Dominique Bolliet. Souvent présenté comme un possible successeur de Gérard Collomb à l'hôtel de ville, David Kimelfeld doit prouver qu'il n'est pas qu'un héritier politique (le maire de Lyon l'a nommé maire d'arrondissement en cours de mandat) s'il veut rester dans la course pour 2020.

Le sujet qui fâche

Le remonte-pente

C'est l'Arlésienne de Gérard Collomb. Promis en 2001 et en 2008, le remonte-pente de la Croix-Rousse n'a jamais été réalisé. Il se réinvite donc dans le débat. Chaque candidat en propose une interprétation différente. Un câble installé au sol pour l'UMP. Une navette électrique pour Gérard Collomb. Les écologistes penchent, eux, pour des escaliers mécaniques rue Terme et rue de la Grande-Côte pour transporter des vélos mais aussi des poussettes.

La personnalité

David Kimelfeld © Tim Douet_084 ()

©Tim Douet

David Kimelfeld

De toutes les têtes de liste socialistes, il est celui sur lequel Gérard Collomb s'est le plus appuyé depuis le début de la campagne. Le maire d'arrondissement et aussi patron de la fédération PS du Rhône est en bonne position dans la liste officieuse des dauphins potentiels. Des rumeurs ont donc commencé à circuler sur son éventuelle participation à l’exécutif municipal à l'hôtel de ville. David Kimelfeld a dû se fendre d'un communiqué pour promettre qu'il resterait maire d'arrondissement : "Je souhaite fermement réaffirmer l’assurance que j’ai donnée aux électeurs : à l’issue de ce scrutin, si je suis élu, je m’engage à rester maire du 4e."

La citation

Emanuel Hamelin © tim douet_0013 ()

Emmanuel Hamelin © Tim douet

"Avant d'être élu maire, on lui reprochait d'être un candidat un peu loser." Ou comment Emmanuel Hamelin, candidat UMP, trouve des raisons d'espérer dans le parcours de Gérard Collomb. La tête de liste de Michel Havard dans le 4e n'a plus gagné une élection à la Croix-Rousse depuis les législatives de 2002.

Les candidats

Emmanuel Hamelin (UMP/Génération Lyon)

Mehdi Ben Chelbi (Croix-Rousse 2014)

Arlette Couzon (Lutte ouvrière/Faire entendre le camp des travailleurs)

Jean-Paul Berne (Lyon pour tous, tous pour Lyon)

Aline Guitard (Front de gauche/Lyon citoyenne et solidaire)

René Brighi (Le défi citoyen)

Damien Monchau (FN/Lyon Bleu Marine)

Étienne Tête (EELV/Inspirez Lyon)

David Kimelfeld (PS/Évidemment Lyon)

Les résultats de 2008

1er tour

Emmanuel Hamelin (UMP) : 30,82 %

Liste Gérard Collomb : 49,55 %

Liste Audaces (extrême gauche) : 8,23 %

Liste Modem : 6,96 %

Liste FN : 2,64 %

Liste LO : 1,78 %

2nd tour

Liste PS : 60,95 %

Emmanuel Hamelin (UMP) : 39,05 %

Présidentielle 2012

François Hollande (PS) : 57,31 %

Nicolas Sarkozy (UMP) : 42,69 %

Rapport de force 1er tour présidentielle

PS : 30,99 %

UMP : 28,56 %

FN : 7,66 %

Front de gauche : 14,28 %

Centre : 10,13 %

Europe Écologie-Les Verts : 5,76 %

Extrême gauche : 1,20 %

Faire défiler vers le haut