Wauquiez
©Tim Douet

Luc Ferry : "Wauquiez ne sera pas le Hamon de la droite"

Le philosophe et ancien ministre de l'Éducation travaille à la rédaction du nouveau projet de la droite. Il explique pourquoi au Journal du dimanche.

Luc Ferry
© Eric Piermont / AFP

Luc Ferry, 67 ans, travaille en compagnie des cadres du parti Les Républicains,  Virginie Calmels et Guillaume Larrivé, à la rédaction du nouveau projet de la droite. S'il insiste pour demeurer un élément extérieur au parti, Le Journal du dimanche de ce 29 avril montre un penseur bien investi dans sa mission, au point que sa parole commence à peser, même pour les discours de Laurent Wauquiez, président de LR et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les deux hommes se sont rapprochés par l'intermédiaire de l'ancien maire de Grenoble, Alain Carignon, raconte le JDD. Leur premier vrai débat a porté sur l'intelligence artificielle, en pleine campagne pour la présidence de LR, et Laurent Wauquiez a été séduit par le philosophe. Et ce fut réciproque, selon les mots de Luc Ferry rapporté par le journal : "Wauquiez va compter dans le paysage politique. Il ne le sera pas le Benoît Hamon de la droite. (...) Son image médiatique est distordue. Il est intelligent, pro-européen et n'a rien à voir avec le FN. Et il a été premier à l'agrégation d'histoire. En tant que vieux prof, ça me paraît toujours sympathique..."

Le président impose ses jeunes

Sympathique, mais aussi ferme. Comme le note encore le JDD dans ses "Indiscrets" : Laurent Wauquiez a choisi lui-même les sept membres du bureau provisoire des Jeunes Républicains, sans retenir aucun des vingt noms proposés par Laurence Arribagé, chargée avec le maire de Rillieux Alexandre Vincendet, d'une mission de réorganisation des Jeunes Républicains. Parmi les noms imposés par le président, Aurane Reihanian, dont les propos sur les enfants issus de PMA qui "ne devraient même pas exister" et sur "la première génération de musulmans [qui] ont bossé et ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants" avaient "obligé à se faire discret" glisse le JDD.

à lire également
bouchons
Interpellée ce vendredi au sujet du projet de l’A45 entre Lyon et Saint-Etienne, Élisabeth Borne, la ministre des Transports, a assuré que “toutes les solutions sont étudiées” au gouvernement. Sans toutefois évoquer d’alternative… 
1 commentaire
  1. Gaë De Lyon - 30 avril 2018

    "Il est intelligent, pro-européen et n'a rien à voir avec le FN." Donc ça confirme ce que tout le monde pense. C'est un démagogue qui parle la langue du FN pour les séduire...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut