Gérard Collomb s’allie à la droite pour barrage aux écologistes / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Les transports, un levier de développement économique à Lyon pour Buffet et Collomb

François-Noël Buffet et Gérard Collomb présentaient, ce jeudi, leur plan pour fluidifier les déplacements dans l’agglomération. Ils font aussi de l’accessibilité un moyen de réaffirmer leur attachement au développement économique, priorité de leur campagne d’entre deux tours, et point de clivage avec leurs rivaux écologistes.

Pour le choc de simplification, il faudra encore patienter. Entre François-Noël Buffet et Gérard Collomb, les deux anciens ennemis devenus à tu et à toi par la grâce d’un second tour dans lequel ils étaient individuellement mal embarqués, la répartition des rôles et des temps de parole ne reflète toujours pas la réalité de leur accord politique. Le candidat retiré, Gérard Collomb, continue de jouer les premiers rôles et s’attribue la vision prospective. Ce jeudi, c’était sur le volet transport de “leur programme commun”.

Une lecture plus positive du bilan

Le maire de Lyon a laissé à François-Noël Buffet, le leader supposé, un rôle à contre-emploi. Le sénateur LR s’est, en effet, lancé dans une présentation laudative du bilan des années Collomb. “On nous reproche de ne pas être des défenseurs de l’écologie. C’est un mensonge que je dénonce. Nous voulons diminue la part de la voiture mais nous n’opposons pas entre eux les modes de transport. À Lyon et Villeurbanne, l’usage de la voiture a diminué de 40 %. Il y a moins de déplacements en voiture qu’à Amsterdam ou Strasbourg des villes présentées comme des capitales du vélo. Le bilan est positif”, lit désormais François-Noël Buffet. Il tourne ainsi le dos à sa campagne de premier tour où il déplorait le manque de stations de métro ouvertes en trois mandats et le retard pris sur les infrastructures lourdes de transport.

Aventure à l’ouest pour la ligne E

Fidèle au fil rouge de sa campagne, Gérard Collomb continue de conjuguer le développement à toutes les sauces. “Pour développer une ville, il faut pouvoir y accéder rapidement. J’ai toujours pensé la mobilité comme un enjeu fondamental”, souligne le maire de Lyon. Les programmes des deux candidats ont plutôt fusionné sans heurts. Leur ligne E du métro, dont les travaux commenceront durant ce mandat, a vocation à s’étirer à moyen terme vers l’ouest. Pour présenter la partie transport en commun, Fouziya Bouzerda, l’actuelle présidente du Sytral, a fait son grand retour dans une campagne qu’elle semblait avoir déserté au moment de l’alliance entre Gérard Collomb et Les Républicains.

L’anneau des sciences en sommeil

Comme l’ensemble des candidats, les nouveaux alliés misent sur un RER à la lyonnaise qui pourrait commencer à devenir une réalité durant le mandat à venir et un réseau de lignes fortes de bus ou de tramways pour assurer une meilleure desserte aux portes de la métropole. “Le problème de la mobilité se traite aujourd’hui sur les entrées et les sorties”, pointe François-Noël Buffet. Gérard Collomb défend toujours un contournement par l’est pour faire sauter le bouchon de Fourvière. L’anneau des sciences qui figurait plus (pour Gérard Collomb) ou moins (pour François-Noël Buffet) est désormais mis entre parenthèses. “Avec la crise, l’autofinancement de la métropole a baissé et nous donnons la priorité à d’autres mobilités. Quand nous aurons récupéré nos capacités d’autofinancement, nous nous reposerons la question”, explique Gérard Collomb. À ses côtés, François-Noël Buffet tente de rajouter qu’il faudra aussi revoir son tracé. Une différence entre les deux candidats qui n’a pas été aplanie par leur alliance

1 commentaire
  1. Aster Oide - jeu 18 Juin 20 à 22 h 29

    La #mobilite le véritable enjeu à court, moyen et long termes qui est peut-être le trait d'union pour les ralliements à venir.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut