Les écolos demandent une primaire à Queyranne

Certains cadres d’Europe Écologie seraient prêts à s’unir dès le premier tour avec le PS pour les régionales de décembre 2015, mais à condition d’organiser une primaire pour désigner le candidat de la gauche.

Lundi matin, Jean-Jack Queyranne était l'invité de notre émission L'Autre Direct et ses propos ont intéressé les écologistes. Interrogé sur la difficulté que pourrait rencontrer la gauche à garder la main sur la région, le président du conseil régional en appelle à l'union de la gauche dès le premier tour. Une alliance avec les écologistes et les communistes qui n'avait pu aboutir en 2009.

Certains écologistes lui répondent aujourd'hui : chiche ! Mais à la condition que Jean-Jack Queyranne et le PS organisent au préalable une primaire ouverte aux autres forces de gauche. Certains cadres du parti écologiste prendraient un grand plaisir à voir ce scrutin organisé. "Les socialistes ont suffisamment de militants pour s'assurer de gagner la primaire, mais ce ne sera pas nécessairement Jean-Jack Queyranne qui l'emportera. Ce projet de scrutin nous permettrait aussi de voir si Jean-Jack Queyranne souhaite l'union pour asseoir son leadership, ou s'il la veut pour faire gagner la gauche", se délecte un écologiste qui croise souvent le fer avec les socialistes au conseil régional.

Une primaire pourrait ainsi opposer l'actuel président du conseil régional à des candidats auvergnats, voire à d'autres cadres du PS dans la région.

2 commentaires
  1. Epsilon - 10 octobre 2014

    Vu le taux de désertion des militants socialistes vers des partis plus sociaux ou vers rien du tout, je comprends l'enthousiasme des Verts

  2. rhonealpes.elusecologistes - 13 octobre 2014

    Le ou la responsable de ce tuyau percé a de l’avance: le premier avril, c’est dans six mois. Les dernières déclarations de M. Queyranne cachent mal ses pratiques : prises de décision personnelles, passage en force, caricature des positions des écologistes dans la presse… Si on dit qu’en amour, il n’y a que des preuves d’amour, alors en politique, il n’y a que des actes concrets qui montrent une volonté de rassemblement. Le moins qu’on puisse dire est que le compte n'y est pas.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut