LEGISLATIVES : SIEGE A BASCULE

Mauvaise surprise pour l'UMP. Oui, mais les récents sondages donnent tous la droite largement gagnante à l'Assemblée !
Que pèse aujourd'hui Emmanuel Hamelin ? En 2002 il a gagné contre Gilles Buna par 53 %. En 2007 il devrait bénéficier de la prime au sortant,c'est à dire du bilan d'un député qui a fait son boulot, mais aussi qui a travaillé sa ciconscription et renforcé son implantation. Un sondage national IFOP donne l'UMP à 35 % au premier tour. C'est plus que le score de Sarkozy le 22 avril. Autre avantage : l'horizon est dégagé à droite ; Amaury Nardonne renonce à se présenter contre lui. Le Front National confirme la baisse enregistrée à la présidentielle. Il devrait se situer à 7 ou 8 %. Le MPF de Philippe de Villiers ne décolle pas : 2 %. Mais l'avantage du premier tour est un inconvénient au second : les réserves de voix sont maigres pour aller jusqu'à 50 %. Emmanuel Hamelin compte sur une campagne active " cafés politiques, réunions toporouères, un blog et même une WebTV ".

Y aura-t-il une surprise centriste ? Les intentions de vote ne confirment pas pour l'instant le bon score de François Bayrou. Elle situent nationalement les candidats UDF-MD entre 9 et 12 %. Pas en situation de se maintenir au second tour. La perspective d'une triangulaire semble exclue. Reste que Jean-Loup Fleuret n'est pas un candidat-prétexte. Il fait campagne sur le thème " un député libre ", "on n'a pas besoin de députés-disciples". Ex-vice-président régional chargé de l'environnement, toujours conseiller régional,c'est un politique expérimenté capable de réaliser un score honorable. Un des fondateurs des Verts, il y a vingt-cinq ans, mais qui s'en souvient ? Ex-secrétaire général du CDS du temps où le centre était à droite. Dans quel sac va-t-il piocher des billes ?

A gauche, Pierre-Alain Muet. Encore un élu sérieux et travailleur, ce n'est pas avec ça qu'on gagne une élection. Responsable de la politique du numérique et des nouvelles technologie de la Ville de Lyon, ça n'en fait pas une bête de campagne ! Pourtant il le faudrait. Il s'attend à faire moins de voix que Ségolène Royal au premier tour. En effet les intentions de vote nationales montrent une remontée des scores des Verts (entre 5 et 6 %) et l'extrême gauche (entre 4 et 5 %), mais pas du PCF (3 %) . Renforcement mais éparpillement. Rien que pour l'écologie, en plus de Guylaine Gouzou-Testud (Les Verts), il y aura aussi un " indépendant " Vincent Chesnay et un " bovain " (Bové) Jean-Luc Cipère. Ces électorats sont puissants notamment dans le 1er et 4ème arrondissements. Avec le risque de faire baisser les voix du candidat PS au premier tour. Et l'avantage de constituer une réserve de voix au second tour, à condition de les convaincre. Hamelin sera sans doute porté par une vague bleue. Muet saura-t-il créer une dynamique plus forte à gauche ?
PG

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut