Nathalie Perrin-Gilbert soirée de lancement législatives
© Tim Douet

Législatives : Nathalie Perrin-Gilbert lance sa “campagne citoyenne”

Nathalie Perrin-Gilbert a lancé ce jeudi sa campagne dans la 2e circonscription du Rhône. Etaient présentes Isabelle Attard, une députée citoyenne du Calvados, et la candidate à la présidentielle Charlotte Marchandise, mais l’occasion a surtout permis d’écouter les propositions des militants.

Nathalie Perrin-Gilbert, le 2 février, soirée de lancement de sa campagne législative © Tim Douet

© Tim Douet
Nathalie Perrin-Gilbert, soirée de lancement de sa campagne législative, le 2 février 2017

Alors que ce week-end tous les regards seront tournés vers les candidat.e.s à la présidence de la République, Nathalie Perrin-Gilbert refuse que les législatives soient mises de côté. Après avoir quitté le Parti socialiste, la quarantenaire s'est fait élire en 2014 à la mairie du 1er arrondissement, en tant que candidate citoyenne. Elle compte désormais porter ses idées au niveau national et lançait hier soir sa campagne pour la 2e circonscription du Rhône.

De nombreux soutiens

Ils étaient plus de 300 venus la soutenir à la Maison M. De quoi donner le sourire à Nathalie Perrin-Gilbert. La candidate sait que les obstacles sont nombreux lorsque l'on n'est affilié à aucun parti, mais reste très optimiste. "On pense souvent qu'un candidat sans parti est isolé, en réalité beaucoup de citoyens me soutiennent", explique-t-elle.

Nathalie Perrin-Gilbert peut également compter sur le soutien de ses pairs. Pierre-Alain Muet, député socialiste sortant de sa circonscription, était présent. À ses côtés également, Isabelle Attard, députée citoyenne du Calvados, ne cachait pas son enthousiasme : "L'objectif est de pouvoir constituer un groupe de députés citoyens à l'Assemblée nationale et de faire émerger cette nouvelle force politique", affirme-t-elle.

Isabelle Attard et Nathalie Perrin-Gilbert le 2 février à Lyon © Tim Douet

© Tim Douet
Isabelle Attard et Nathalie Perrin-Gilbert le 2 février à Lyon

Une volonté partagée par Charlotte Marchandise, la candidate à la présidentielle désignée par la primaire citoyenne. "Le projet de la primaire.org était de soutenir des candidatures citoyennes, des personnes qui s'engagent à faire de la politique autrement, raconte-t-elle. Toute la campagne que je fais au niveau national vise à porter ces candidatures citoyennes sur les législatives."

Tweet de Charlotte Marchandise du 2 février

Tweet de Charlotte Marchandise du 2 février

Porter des valeurs plus que des propositions

Faire de la politique autrement, Nathalie Perrin-Gilbert y croit. "Il faut s'astreindre soi-même à respecter un certain nombre de règles, donner ses engagements aux citoyens et se contraindre à les tenir", explique-t-elle. Dans cette optique, la cofondatrice du Gram a déjà quelques propositions. Parmi elles, mettre au vote l'usage de sa réserve parlementaire ou encore associer les citoyen.ne.s à la rédaction des lois.

Mais c'est surtout autour de valeurs que la maire du 1er veut axer sa campagne. "Lorsque je me suis présentée aux municipales, je connaissais ma marge de manœuvre, aujourd'hui je ne peux pas promettre décemment de faire passer des lois à l'Assemblée nationale", développe-t-elle. Nathalie Perrin-Gilbert a donc choisi d'orienter sa campagne autour de thèmes clés : le renouveau démocratique, le rapport au travail et les droits fondamentaux.

Faire participer les citoyen.ne.s

Le renouveau démocratique a déjà commencé pour la candidate citoyenne, qui invitait hier ses militants à hiérarchiser eux-mêmes les thèmes de campagne et à faire des propositions. Une initiative sûrement autant appréciée que le concert de rock. Pour Thierry Relave, administrateur du Gram et soutien de Nathalie Perrin-Gilbert, "il est fondamental d'avoir ce genre de candidatures citoyennes, il faut remettre de l'égalité transversale en politique". La candidate aux législatives compte bien porter loin cette démarche, "malgré le poids des appareils politiques".

à lire également
La grande union de la gauche semble toujours impossible à Lyon. Ce mercredi matin, Nathalie Perrin-Gilbert s'est "payé" le mouvement Z qui veut construire une alternative à la gauche de La République en Marche.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut