L-hemicycle_large
@ DR

Le conseil régional réunit à Confluence

ASSEMBLEE PLENIERE - Pour la première fois, les 156 élus du conseil régional Rhône-Alpes se rassemblaient, ce vendredi, au nouveau siège de la région à Confluence (Lyon 2e). Le président Queyranne leur a proposé d'adopter des rapports en matière de formation professionnelle, de vie associative et de tourisme local. Les débats autour de la politique en faveur de la vie associative et de l'éducation populaire ont entrainé trois heures de retard.

18h : Le président Queyranne soumet aux élus la création d'un fonds de garantie tourisme et d'une maison commune du tourisme

Face aux évolutions du tourisme récentes, et aux difficultés rencontrées par les familles modestes pour partir en vacances : "avec un taux de départ moyen passé de 46 % à 32 % en quelques années en France" ; l'exécutif régional propose de réorienter la politique régionale en direction de la jeunesse. Concrètement, il soumet au vote des conseillers la création d'un "fonds de garantie tourisme" visant à faciliter l'accès au crédit des structures du tourisme social ayant un projet d'investissement. Le plafond des aides sera relevé, et passera de 80 000 à 200 000 euros, avec obligation de poursuite de l'activité pendant dix ans.

Ce dispositif remplacera les anciens chèque expertise tourisme mis en place par la Région en 2008.

L'exécutif propose aussi de créer une "Maison commune du tourisme pour tous" chargée de piloter les projets de tourisme social et solidaire.

17h30 : 25 amendements ont été déposés par les différents groupes sur le projet de rapport présenté par l'exécutif. Il est adopté.

16h30 - 16h45 : suspension de séance, les élus du Front de gauche se mettent d'accord entre eux.

15h00 : Fabrice Marchiol (groupe UDC) ironise sur la politique régionale en faveur du développement de la vie associative et de l'éducation populaire.

"La société civile est là pour nous expliquer comment cela se passe en bas (...) La démocratie représentative et la définition même de la République sont dépecées (...) Le peuple croyant être entendu applaudi devant une presse médusée , Robespierre revient ils sont devenus fous. Dans le rapport il y a de tout ... vous voulez limiter la vie associative à l'éducation populaire. Comment une association rurale qui n'a pas volonté de rejoindre un réseau fera avec cette politique ? Nous attendions un rapport sur la politique avec toutes formes confondues d'associations, toute géographie confondue et non pas celles seulement qui sont urbaines ou qui ne portent que sur l'éducation populaire".

Bruno Gollnish offre la carte de membre du FN à Fabrice Marchiol pour son discours. Marchiol réagit : "je suis un gaulliste et il n'est pas question qu'il y ait instrumentalisation de mes discours".

13h00 : Intervention citoyenne en faveur du dévellopement de la démocratie participative

12h30 : Proposition de rapport sur le développement de la politique régionale en faveur de la vie associativeet de l'éducation populaire

11h30 : Le Contrat de Plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 2011-2015 est adopté

Le PS, EEV, UDC ont voté pour ; le Front de gauche également, excepté trois de ses élus qui se sont abstenus. Enfin, le FN a voté contre.

10h : Dominique Martin vilipende "l'immense professeur Meirieu"

"18 ans après les premières lois sur la formation professionnelle, l'Etat impose un contrat de plan mais qui de l'Etat ou de la Région est compétent sur cette question ? Les deux se renvoient la balle au détriment de 18 générations de jeunes qui ont été sacrifiées. (...) L"immense professeur Meirieu a fait une thèse d'Etat sur le sujet en 1983 (...) Le projet présente de bonnes idées mais c'est un voeu pieux et en attendant le chômage continue d'augmenter depuis dix ans".

9h15 : Le vice-président délégué à la formation, Philippe Meirieu (EEV) soumet le Contrat de Plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 2011-2015 aux élus

42 000 apprentis sont formés chaque année en Rhône-Alpes. Jean-Jack Queyranne souhaite atteindre le chiffre de 53 000 chaque année durant les quatre prochaines années en concertation avec l'Etat, partenaire du projet.

Pour ce faire, et pour toutes les autres actions régionales en faveur de la formation professionnelle (formation pour adultes, formations sociales et sanitaires), l'exécutif régional propose ce vendredi aux élus d'adopter le Contrat de Plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 2011-2015. Ce plan prévoit que la Région versera annuellement 40 millions d'euros, comme l'Etat, pour abonder les actions de formation régionales.

Le CPRDF est élaboré par la Région sur la base de documents d'orientation présentés par le Préfet de région, les autorités académiques, le conseil régional et les partenaires sociaux, en concertation depuis 2006.

C'est la première année que le CPRDF s'accompagne d'un projet de contrats d'objectifs et de moyens visant à moderniser et à développer l'apprentissage.

à lire également
Conseil régional 4.01.16
Le dossier d’Erai sera de retour devant la chambre des procédures collectives du tribunal de grande instance le 26 juin prochain. Le liquidateur de la structure régionale d’aide à l’international pour les entreprises rhônalpines demande la condamnation de la région et de l’ancien président d’Erai, et réclame dix millions d’euros. On le pensait classé et relégué aux archives. Le dossier […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut