Wauquiez facebook live
Capture d’écran du Facebook Live de Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez en campagne "live" sur Facebook

De sa vision de l'Europe au mariage pour tous, en passant son réseau social préféré et le pourquoi du comment de sa parka rouge, Laurent Wauquiez poursuit sa campagne, en live sur Facebook.

"J'adore le côté parfois délirant des photos d'Instagram" livre Laurent Wauquiez en plein exercice de Facebook Live ce samedi matin. À la question de son réseau social préféré, le patron de la région Auvergne Rhône Alpes penche donc pour Instagram. Un choix qui peut étonner après l’événement régional "Boostez votre business avec Facebook" et le marché conclu avec la firme américaine. Ce samedi matin, pour booster sa campagne à la présidence des Républicains, c'est en tout cas de nouveau Facebook qu'a choisi Laurent Wauquiez pour donner un rendez-vous tout particulier aux militants. Pendant près d'une heure, il s'est appliqué à répondre aux questions posées dans les commentaires. De quoi faire passer la conversation de sa parka rouge offerte par sa femme à sa vision de l'Europe, en passant par son point de vue sur le mariage homosexuel.

Questions d'Europe et de loi Taubira

"L'Europe, ça ne marche plus, mais en même temps on n'a jamais eu autant besoin d'Europe" explique-t-il. En faveur des programmes Erasmus, de la recherche au niveau européen, de projets comme le Lyon-Turin ou pour un réseau 4G au niveau de l'Union, c'est d'abord la politique migratoire et l'incapacité à "corriger les excès de la mondialisation" de la part d'une Union composée de trop nombreux pays que Laurent Wauquiez critique.

Interrogé ensuite sur la loi Taubira qui autorise le mariage aux couples homosexuels, il estime que "les craintes qu"[ils avaient] sont en train de se réaliser". "Emmanuel Macron veut aller sur la PMA, qui ouvrira la voie à la GPA, ça veut dire payer une femme pour qu'elle porte un enfant, je n'y crois pas, c'est de la barbarie. Je veux revenir sur la loi Taubira pour empêcher la remise en cause totale de la filiation. J'étais contre le mariage, je préférai l'union civile, mais à la fin du quinquennat de Macron, ça fera dix ans que le mariage sera autorisé, on ne pourra pas revenir et on ne reviendra pas sur le mariage pour tous", précise Laurent Wauquiez à ses auditeurs.

"Une droite vraiment de droite"

Mais alors, comment Laurent Wauquiez compte-t-il faire retrouver au parti Les Républicains le chemin de la victoire s'il est élu à la tête du parti en décembre, interroge, pour une dernière question, "Olivier de Moscou". "On va être à nouveau une droite vraiment de droite", répond Laurent Wauquiez. D'autant qu'il compte bien "faire monter une nouvelle génération, des jeunes issus de la société civile, qui vont incarner cette nouvelle énergie trop souvent effacée par le passé". Sur ce point, on croirait entendre, quelques mois plus tôt, le discours d'un certain Emmanuel Macron. Et puis, "surtout", Laurent Wauquiez ira "partout sur le terrain pour redonner cette énergie, montrer un autre chemin pour la France face à Emmanuel Macron".

Pour résumer sa pensée, notamment sur l'identité, Laurent Wauquiez l'image par cette phrase "on doit être capable de défendre à la fois notre comté et nos start-upper qui vont planter leur drapeau à Las Vegas". Comme le révèle une lettre publiée par Paris Match, Laurent Wauquiez tente d'éviter un débat télévisé avec Florence Portelli et Maël de Calan en leur proposant plutôt un débat face à des militants. Sans doute car, comme il le rappelle dans son Facebook Live, à l'époque des Pasqua, Seguin, Madelin et Chirac, "on débattait entre nous, on ne faisait pas de petites phrases".

à lire également
Il a dîné avec Gérard Collomb, pris le petit déjeuner avec David Kimelfeld, présent à Lyon durant deux jours, le président Emmanuel Macron a livré un premier conseil aux deux futurs candidats. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut