La Duchère : la colère de Collomb

Le ministère de l'Intérieur a publié la carte de 15 zones sur lesquelles un effort sera porté pour juguler la délinquance. Parmi elles, la Duchère à Lyon. Une bien mauvaise nouvelle pour un Gérard Collomb en colère qui voit son Grand Projet de Ville estampillé "zone sensible". Alain Giordano, maire du 9e se montre, quant à lui, plutôt optimiste sur le contenu de la mesure mais récuse une appellation "stigmatisante".

Manuel Valls a-t-il flingué le projet de Gérard Collomb ? Le ministère de l’Intérieur vient en effet d’établir une carte de Zones de sécurité prioritaire (ZSP) qui identifie des secteurs dans lesquels les efforts seront concentrés pour juguler la délinquance. Parmi les quinze zones déterminées : les quartiers nord de Marseille, le centre-ville de Saint-Denis en banlieue parisienne… et la Duchère.

La troisième colline de Lyon est même le seul quartier de Rhône-Alpes inclus dans ce dispositif. Une "distinction", qui se heurte au Grand Projet de Ville lancé en 2002 par le maire de Lyon, le fil rouge de sa double mandature. Une opération de renouvellement urbain particulièrement ambitieuse qui vise à faire passer de plus de 85 % à 55 % la part de logements sociaux, en démolissant les barres HLM et en reconstruisant essentiellement des copropriétés et du locatif libre.

Mais pour vendre ce projet Gérard Collomb et les responsables du Grand projet de Ville avaient minimisé les tensions dans le secteur. Lorsque Lyon Capitale révélait la découverte d’une cache d’arme impressionnante à la Duchère, de nombreuses malfaçons dans le bâti neuf ainsi qu’une série d’incidents soigneusement étouffés à l’été 2010, l’édile lyonnais accusait alors notre magazine de publier "des articles calomnieux qui ne correspondent en rien à la réalité".

Alain Giordano "demande à voir"

Aujourd’hui, c’est un peu la douche froide pour Gérard Collomb qui, d’après plusieurs sources, a été très désagréablement surpris et même en colère, d’apprendre tardivement que le quartier dans lequel il a tant investi se voit marqué ainsi au fer rouge "zone sensible". Étonné également, Alain Giordano, le maire du 9e arrondissement qui estime que la Duchère n’est "pas le quartier le plus emblématique de l’insécurité dans le département".

"Ni Gérard Collomb ni moi-même n’avons fait la moindre demande pour que la Duchère apparaisse dans ces villes tests", assure l’élu. "Le terme est stigmatisant et il ne m’a pas plu, en revanche, le contenu de cette mesure qui m’a été expliqué par le directeur de cabinet de Manuel Valls est de nature à me rassurer. Maintenant je demande à voir à l’usage", explique-t-il.

Une com’ anéantie ?

C’est en tout cas un coup de poignard que le ministre de l‘Intérieur vient de mettre dans la communication autour du projet du maire de Lyon. Difficile en effet d’attirer de nouveaux habitants dans un futur quartier qui se réclame de la mixité sociale si celui-ci est estampillé "ZSP". Pour Alain Giordano, "si en septembre nous nous rendons compte que les réunions collent au titre sécuritaire, ce sera un coup porté à l’image de marque du quartier. Je n’ai pas envie que le schéma proposé par le ministère de l’Intérieur soit stigmatisant. S’il l’est, on aura tout perdu en termes de communication".

Car les mesures découlant de ce classement ZSP sont encore floues. Selon les explications fournies à l’élu, il s’agirait de répondre aux particularités d’un secteur, en concertation étroite avec les élus locaux. "Je prends malgré tout cette nouvelle du bon côté et me dit que c’est une bonne chose. Je connais Manuel Valls, il est déjà venu et s’est imprégné du terrain. J’ai toute confiance sur le fait qu’il a cerné nos besoins", se rassure l’élu.

Pas plus d’effectifs

Si les contours de la disposition sont encore difficilement identifiables, place Beauvau, on précise qu’il sera demandé aux acteurs locaux d’identifier quelques axes d’action (4 au maximum), sur lesquels seront ciblés les efforts localement. Une nécessité, puisque c’est bien là l’équation de Manuel Valls, faire plus et mieux sans moyens supplémentaires. "Je n’ai de toute façon pas besoin de policiers supplémentaires, mais plutôt d’une meilleure réactivité. Je n’ai pas besoin qu’on réponde plus fort, mais qu’on réponde plus vite", demande le maire du 9e arrondissement qui souhaite "des actions de prévention, de sécurité et de bien-vivre dans les quartiers".

Et de préciser : "Cela passe d’une action en MJC jusqu’à des actions policières ciblées. Le quartier c’est de l’humain et de l’urbain. Alors si cette inscription peut permettre de débloquer des fonds pour avancer sur la phase ANRU 2, je suis évidemment pour", espère Alain Giordano qui estime que la sécurité dans son quartier va de mieux en mieux. "D’années en années, nos résultats sur la délinquance s’améliorent".

A tel point que l’élu fier de ce bilan se demanderait presque, non sans ironie, si ce n’est pas pour booster leurs statistiques de réussite que les services du ministère ont sélectionné la Duchère : "Notre évolution est tellement positive, peut-être veulent ils s’inscrire dans un parcours déjà gagnant".

à lire également
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut