Jean-Charles Kohlhaas

Kohlhaas : “La Région doit créer un établissement public ferroviaire”

Tête de liste du Rassemblement aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes (soutenu par EELV et le Front de gauche notamment), Jean-Charles Kohlhaas juge inacceptable la convention actuelle Région-SNCF.

"Puisque la direction de la SNCF ne réagit pas, la Région doit reprendre les choses en main." C'est ainsi que Jean-Charles Kohlhaas, qui mène la liste soutenue par les écologistes et le Front de gauche en Auvergne-Rhône-Alpes, résume sa principale proposition pour améliorer les transports ferroviaires régionaux. Il dénonce ainsi globalement la convention bientôt prolongée sur proposition de Jean-Jack Queyranne, liant la Région à la SNCF. Notamment les suppressions de lignes envisagées – ce qui est aussi dénoncé par le président du conseil régional actuel.

Dans le détail, Jean-Charles Kohlhaas pointe le manque d'investissement de la SNCF, l'accueil dégradé en gare, le mauvais entretien de lignes vieillissantes, les suppressions de postes : "L’obligation de résultats sans obligation de moyens laisse à la direction de la SNCF une latitude qui devient préjudiciable au service qu’elle doit rendre." Comme Jean-Jack Queyranne, il appelle notamment à une garantie ponctualité.

Mais Jean-Charles Kohlhaas va plus loin : "Si la direction de la SNCF veut abandonner le service public des TER, la Région doit créer un établissement public ferroviaire pour gérer directement ses lignes de train et offrir un service qui correspond aux besoins quotidiens des usagers." Sur le modèle existant pour des lignes de car, il demande une gestion publique de petites lignes "fortement dégradées" comme Bourg-en-Bresse-Oyonnax-Saint Claude ou Grenoble-Gap.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut