Jean-Luc Fugit
© Tim Douet

Jean-Luc Fugit (LREM) : "Il va falloir se mettre au travail très vite"

Le candidat vainqueur dans la 11e circonscription est bien conscient de l'attente des Français. Animé par une volonté d'agir rapidement, il présente son profil en tant que député.

"Je veux être un député de proximité, à temps plein, donc je vais mettre mes activités professionnelles entre parenthèses le temps de m'organiser. Je vais me rendre très disponible pour la circonscription, pour les élus, pour les concitoyens pour travailler à l'Assemblée nationale sur les différents projets de loi. Je vais créer la proximité en allant à la rencontre des citoyens." Un projet que Jean-Luc Fugit, candidat La République En Marche, compte bien tenir dans le temps. "De nombreuses réformes attendent ce pays. Les Français nous attendent, que ce soit le président, le gouvernement ou la majorité présidentielle, nous sommes très attendus et nous en avons conscience, c'est pour cette raison que nous allons nous mettre très rapidement au travail avec en ce qui me concerne beaucoup d'humilité et de détermination." Il veut agir rapidement : "Il faut bien penser que nous avons cinq ans pour faire réussir la France, et qu'il va falloir se mettre au travail très vite."

 

à lire également
Étienne Blanc, au conseil régional, en mai 2018 © Tim Douet
L’alternance dans la continuité, propose Étienne Blanc à la droite lyonnaise. Tendant la main aux élus Synergies du Grand Lyon. Objectif : ramener au bercail le peuple de droite séduit par Collomb. De la région, où il fait office de président bis, Étienne Blanc plaide pour une métropole dont le développement s’appuie sur les territoires voisins.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut