Interruption de séance pendant le conseil municipal

Des débats houleux entre opposition et majorité à propos de la fermeture de l'internat Favre (Lyon 4e) ont entraîné une interruption de séance au conseil municipal.

Alors que des membres du personnel de l'internat Favre (Lyon 4e) manifestent ce vendredi matin devant les grilles de l'hôtel de ville, demandant à rencontrer Gérard Collomb, la fermeture de l'établissement a également agité la séance du conseil municipal.

Le sujet a été à l'origine d'une empoignade verbale houleuse entre la majorité, notamment le maire du 4e arrondissement David Kimelfeld et des membres de l'opposition, dont Michel Havard et Emmanuel Hamelin.

Fabienne Levy, conseillère municipale UDI du 1er arrondissement, a tout d'abord interpellé David Kimelfeld quant à la fermeture de l'internat Favre, prévue à la fin de l'année scolaire. Le maire du 4e arrondissement lui a rétorqué qu'elle "ne connaissait pas le sujet. Il y a d'autres établissements pour enfants dans l'arrondissement que vous ne devez certainement pas connaître", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était tout à fait disposé à les lui faire découvrir.

Cette réponse a provoqué l'indignation de Michel Havard et Emmanuel Hamelin, membres de l'opposition UMP, qui ont dénoncé une invective gratuite. Ils ont demandé une suspension de séance de trois minutes, qui a eu lieu. Le conseil a ensuite pu reprendre son cours.

Au début du mois, l'annonce de la fermeture imminente de l'internat Favre avait déjà été dénoncée par Michel Havard, qui dénonçait l'inaction de Gérard Collomb, et Emmanuel Hamelin, qui s'interrogeait sur les priorités du maire de Lyon.

1 commentaire
  1. Anthony Harel - 19 décembre 2014

    Un total soutien à Michel Havard et à Emmanuel Hamelin qui tentent d'alerter les Lyonnais sur les conséquences de la 'braderie sociale' qu'opère actuellement la mairie. Cette dernière met à mal la cohésion et le maillage social de cette ville qui se veut pourtant un symbole de la charité à travers ses grandes institutions qui malheureusement sont dilapidés depuis bien trop longtemps. Un sursaut doit être fait au plus vite, et à ce titre le combat des élus EPL se veut plus que louable.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut