Jean-Louis Touraine
© Tim Douet

"Il est important d'avoir des gens expérimentés à côté des novices"

Jean-Louis Touraine, le candidate de la république en marche dans la 3e circonscription du Rhône, est l’invité de L’Autre Direct.

Lyon Capitale : Ainsi donc le renouveau c'est vous ?

Jean-Louis Touraine : Oui parce que les pratiques vont être renouvelées.

Mais pas les hommes.

Si, parce que dans le Rhône 12 sur 14 représentent le renouvellement. Ce qui fait un grand changement. Les deux qui peut-être seront réélus auront beaucoup de travail pour aider les nouveaux venus. Dans une assemblée comme l'Assemblée nationale, il est important qu'il y ait des gens expérimentés à côté des novices. Ce rôle est dévolu à un petit nombre de députés ayant déjà un petit peu d'expérience.

Si demain vous êtes élu député, est-ce que vous voterez les ordonnances sur la loi Travail ?

J'attends de voir. Pour le moment on ne connaît pas la totalité du contenu. Bien évidemment il y aura des correctifs, mais il faut arrêter l'affrontement qui existe depuis tant de décennies où l’on a dû choisir entre la protection des travailleurs et la possibilité d'accéder au travail des chômeurs. Non, il faut conjuguer les deux. Il faut que les gens qui ont un travail soient protégés et soient certains de retrouver un travail digne et croissant au fil de leur carrière.

Vous avez omis de mentionner dans votre déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique l'existence d'une société à notre nom créée dans les années 1990. Comment justifiez-vous cette omission ?

Je ne l'ai pas omis et je ne sais pas de quoi il s'agit.

Vous avez créé une société dont vous ne vous rappelez plus ?

Non, je ne l'ai pas créé, je ne sais pas de quoi il s'agit. Mon avocat que j'ai saisi pour qu'il mette un terme à ces allégations mensongères a connu le même méfait. C'est une erreur dont je ne sais pas dont elle vient.

Donc quelqu'un a créé une société à votre nom et votre adresse ?

Pas forcément, ça peut être une erreur de numéro ou autre chose. Ce que je sais, c'est que jamais de toute ma vie je n'ai eu une activité libérale. La première personne qui le sait, c'est madame Berra qui a travaillé dans mon service et qui sait que je n'ai jamais eu la moindre activité libérale. Je n'ai vu mes malades que dans l'hôpital public. Cette société n'a aucune raison d'être, je ne sais pas qui a fait une erreur. L'administration elle-même n'a pas retrouvé la moindre trace et la rayée il y a plus d'un mois.

Retrouvez l'intégralité de notre entretien avec Jean-Louis Touraine dans la vidéo ci-dessous.

à lire également
Touraine
Face à près de 200 personnes qui ont répondu l'appel de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), le député LREM du Rhône Jean-Louis Touraine a dressé ce samedi à Lyon les principaux obstacles au passage de sa proposition de loi pour légaliser l'euthanasie et le suicide-assisté. Les équipes de l'Hôtel Mercure […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut