Capture d’écran 2014-09-17 à 10.30.38
© PHILILPPE HUGUEN / AFP

Hippodrome de Compiègne : non-lieu requis pour Éric Woerth

L’avocat d’Éric Woerth, Jean-Yves Le Borgne, a annoncé à l’AFP que le ministère public avait requis un non-lieu dans le cadre de l’affaire de l’hippodrome de Compiègne.

L'enquête avait été ouverte pour prise illégale d'intérêts. En 2010, Éric Woerth, alors ministre du Budget, valide par arrêté la vente d'une parcelle de la forêt de Compiègne à la société qui était auparavant locataire. Le terrain comportait un golf et un hippodrome. La décision avait été prise malgré l'opposition de l'Office national des forêts et les réserves du ministère de l'Agriculture.

Selon l'avocat d'Éric Woerth, Me Le Borgne, interrogé par l'AFP, "les réquisitions constatent qu'il peut y avoir des problèmes d'ordre administratif, mais pas d'intérêt personnel pour Éric Woerth et qu'il n'y a pas de dimension pénale". Le ministère public a donc requis un non-lieu pour l'ancien ministre du Budget devant la Cour de justice de la République. Cela ne marque cependant pas la fin des ennuis judiciaires pour Eric Woerth, qui comparaîtra en janvier 2015 dans le cadre de l'affaire Bettencourt.

Faire défiler vers le haut