Grand Lyon : que fait Jean-Michel Daclin ?

Attractivité et relations internationales.
Révélation du premier mandat Collomb, Jean-Michel Daclin rempile avec des fonctions élargies. "Mon job est de faire que chaque vice-président sache ce que font les autres et qu'on développe des stratégies transversales." Et de penser à créer des "packs" touristiques pour les grands événements dont Nadine Gelas aura la charge.

Daclin, qui vient d'entrer au comité des Régions, sorte de Sénat européen, veut aussi mettre en place des "correspondants européens" dans tous les services : "Des personnes qui sauront accéder aux fonds européens. Les Français ont un énorme retard. Quand on voit les Anglais travailler, ça fait froid dans le dos."
Dans le pôle, David Kimelfeld sera plus spécifiquement chargé de développer les pôles de compétitivité, "créer des réseaux de clusters en Europe" permettant aux entreprises lyonnaises de compter au niveau mondial.

L'ancien maire du 9e, Hubert Julien-Laferrière sera en charge de la coopération décentralisée, qui tient particulièrement à cœur à Jean-Michel Daclin : "On a pris une position de leader parmi les villes, on veut la garder. Je voudrais que Lyon soit la première ville en Europe à mettre en place une coopération économique. On continuerait à donner des coups de main, par exemple sur l'eau potable, mais les villes du Sud sont en attente de relations plus égalitaires. Il faut sortir de la logique de compassion" explique Daclin, qui entend organiser des "assises de la coopération économique Nord-Sud" début 2009. Il assure : "Ça intéresse les entreprises lyonnaises de se pencher sur les pays du Sud, qui ont de leur côté de petites entreprises avec des produits intéressants."
Daclin, qui avoue "une vision optimiste de la mondialisation", se fixe des objectifs très ambitieux pour ce mandat - "sinon, ça ne m'intéresserait pas" - surtout en terme d'image : faire de Lyon la ville où toute l'Europe aura envie de vivre.

Pôle aussi composé de :
David Kimelfeld (PS) :Développement économique
Jean-François Arrue (PRG) : Universités et recherche
Dounia Besson (Gaec) : Insertion, emploi et économie solidaire
Karine Dognin-Sauze (PS) : Innovation et nouvelles technologies d'information et de communication (NTIC)
Nadine Gelas (app. PS) : Développement et rayonnement des activités de création, manifestations culturelles et Journées du patrimoine
Hubert Julien-Laferrière (PS) : Coopération décentralisée

Lire aussi :

Jean-Michel Daclin : Pôle Economie, attractivité et rayonnement

Mireille Elmalan : Pôle Environnement

Michèle Vullien : Politique des déplacements et mobilité

Maurice Charrier : Politique du logement

Jacky Darne : Ressources et institutions

Jean-Paul Bret : Stratégie Globale et Développement

Gilles Buna : Urbanisme et cadre de vie

Michel Reppelin : Mission 'Développement Durable'

Martial Passi : Mission 'Stratégie d'agglomération'

à lire également
bouchon trafic urbain
Plusieurs députés du Rhône ont déposé un amendement pour rendre possible la mise en place de péages de transit dans les villes de plus de 100 000 habitants. Un projet contesté par les élus Les Républicains du Grand Lyon qui y voient “une condamnation morale et une taxation des automobilistes”.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut