Buna
© Maxppp

Gilles Buna enterre le TOP

"L'anneau des Sciences ne se fera pas", a concédé, mercredi, Gilles Buna, adjoint à l'urbanisme à Lyon. Mais pour lui, ce n'est pas une conséquence de l'accord entre le PS et Les Verts. "Nous n'en avons pas les moyens", explique-t-il.

En marge de la conférence de presse offrant l'image du rassemblement PS/EE-LV, Gilles Buna a voulu dédramatiser les conséquences de l'accord. Pour expliquer qu'aucun programme ne serait victime de l'union de deux partis parfois opposés dans leur vision pour Lyon, l'actuel adjoint écolo à l'urbanisme a pris le TOP en exemple. "L'Anneau des Sciences ne se fera pas. Nous n'en avons pas les moyens", précise-t-il.

Un projet à 3 milliards

La réalisation du TOP doit permettre de boucler le périphérique. Annoncé en 1991, les études ont commencé lors du dernier mandat. En 2001 déjà les écolos s'étaient déclarés contre le projet et l'avait gelé. "Pourquoi le TOP ne s'est pas fait ? C'est à cause de moi", nous clamait fièrement Etienne Tête, candidat EE-LV aux municipales, en 2010. Aujourd'hui, il prétend offrir une bonne excuse, avec l'accord d'entre-deux tous, à Gérard Collomb de ne pas réaliser un projet qu'il ne peut financer. La réalisation de cette infrastructure routière est estimée à plus de 3 milliards d'euros.

à lire également
Lors de son passage au ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb a été sanctionné de la moitié de ses indemnités de conseiller métropolitain à cause de son absence. Une “amende” qu'il a compensée en trouvant une nouvelle source de revenus au sein du Sepal. Le maire de Lyon aura ainsi reçu 9149€ en 2018 dans un syndicat mixte où il ne siégeait pas.
6 commentaires
  1. Jean-Marc Chaffringeon - 27 mars 2014

    Pas de TOP, soit. Surtout qu'envisager le TOP avant d'avoir construit le COL est un défi à l'intelligence. Le trafic de transit Nord-Sud s'engouffrerait dans ce mini-contournement et il n'y aurait rien de réglé, au contraire l'engorgement de la ville serait programmé. Alors, Gilles, j'espère que tu vas défendre le COL, comme Dominique Voynet en son temps! Parce que le trafic de transit dans la vallée du Rhône s'est ébranlé il y a plusieurs millénaires et ne va pas s'arrêter demain!

  2. Bernard - 27 mars 2014

    Le top aurait du plomb dans l'aile, Rivalta aurait du plomb dans l'aile. Il y a des jours comme ça, où le ciel parait plus bleu, le soleil plus brillant, l'air plus léger. 🙂

  3. FOurs - 27 mars 2014

    Il va tout de même falloir terminer un contournement Ouest un jour ! Tout ne doit pas passer à l'Est…

  4. rémi - 27 mars 2014

    G. Buna n'a fait que révélé ce que tout le monde sait ; le top ne peut pas se faire sans une participation massive de l'Etat. Vous connaissez j'imagine les finances de l'Etat ? Par ailleurs il existe déjà une solution pour contourner Lyon, c'est l'A46 qui part à la hauteur de Givors et reprends l'A6 à la hauteur de Villefranche. Le TOP était donc bien un projet inutile et fort couteux. Espérons que l'argent non dépensée puisse servir aux transports collectifs, qui sont eu utiles et nécessaires.

  5. Jean-Marc Chaffringeon - 27 mars 2014

    Rémi, l'itinéraire que vous préconisez est 50% plus long qu'un passage par Lyon, c'est donc 50% de plus de pollution pour le bassin lyonnais, non merci. D'autre part, la Rocade est déjà saturée, cela signifie que sans le COL, la déqualification de l'axe lyonnais A6-A7 est impossible. Le COL est resté inscrit au SCOT parce que c'est un ouvrage d'intérêt public, au sens propre du terme. J'inviterai Collomb à se coucher sous Fourvière pour le réclamer! Mais, s'il devient Ministre...

  6. collectifvalve - 27 mars 2014

    Excellente nouvelle qui, si elle se confirme, donnera la capacité au Grand Lyon d'accroître nettement les investissements dans les Transports en Commun et les modes doux. Cette réorientation subie, plutôt que choisie, contribuera aussi à réduire la pollution atmosphérique et offrir des moyens de déplacements très bon marché en comparaison de l'automobile (vélo = 120 €/an, TC = 300 €/an, voiture = 4000 à 6000 €/an). D'autant que les carburants augmenteront sensiblement dans les prochaines années.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut