En région aussi la vague de défections à François Fillon se poursuit

A la veille du rassemblement prévu au Trocadéro, près de 200 responsables ont retiré leur soutien au candidat de la droite toujours empêtré dans l'affaire d'emploi présumé fictif de sa femme Pénélope. En Auvergne-Rhône-Alpes ils sont neuf à avoir annoncé leur défection.

A six semaine du premier tour de l'élection présidentielle l'hémorragie se poursuit. Ce midi ils étaient près de 200 -194 exactement- ex-soutiens de François Fillon à l'avoir abandoné. Parmi eux quelques défection de poids comme Patrick Stefanini, son directeur de campagne, ou Gilles Boyer, trésorier de sa campagne. Vendredi soir c'est l'UDI tout entier, par la voix de son président Jean-Christophe Lagarde, qui abandonnait le vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

Une situation difficilement tenable alors que François Fillon, poursuivi par des bruits de casseroles à chacune de ses sorties, tiendra un meeting place du Trocadéro, à Paris, ce dimanche après-midi. L'organisation de la manifestation a été confiée à La Manif pour tous et Sens commun. Ce qui a d'ailleurs valu de nouvelles critiques à l'ex-premier ministre de Nicolas Sarkozy, en provenance du maire de Nice Christian Estrosi.

Georges Fenech, demande de parrainer Juppé

Partout la fronde juppéiste prend de l'ampleur. Dans le Rhône, le député Georges Fenech, très critique envers la ligne de défense du "coup d'état institutionnel" de François Fillon, appelait en milieu de semaine les élus à soumettre au Conseil constitutionnel des parrainages pour Alain Juppé, comme il l'expliquait à Lyon Capitale. Si l'on reste loin des 31 défections d'élus de l'Essone ou des 46 retraits de conseillers régionaux de Paca, en Auvergne-Rhône-Alpes aussi l'hémoragie se poursuit.

Les neufs défections en région :

- Georges Fenech, député du Rhône (LR)

- Virginie Duby-Muller, députée de Haute-Savoie et conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes (LR)

- Claude Malhuret, sénateur de l'Allier et maire de Vichy (LR)

- Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans-sur-Isère, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes (LR)

- Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne (LR) et son premier adjoint, Gilles Artigues (UDI)

- Jean-Pierre Marcon, président du conseil départemental de la Haute-Loire (UDI)

- Christian Monteil, président du conseil départemental de Haute-Savoie (LR)

- Vincent Descoeur, président du conseil départemental du Cantal (LR)

Mise à jour dimanche 5 mars à 15 heures :

Ces dernières 24 heures de nouvelles défections ont été annoncés. Daniel Dugléry, maire de Montluçon (LR) et Bernard Bonne, président du conseil départemental de la Loire (LR). Originaire de Lyon, la député européenne (région Sud-Est) Françoise Grossetête (LR) a également retiré son soutien à François Fillon.

Lire aussi : Fillon, la droite et le bal des faux-culs

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut