Gerard Collomb voting in the first round of the municipal elections in Lyon in the presence of Yann Cucherat. Polling station during the municipal election in Lyon. Exceptional measures were taken to make this election possible because of the COVID 19 coronavirus epidemic. France, Lyon, 15 March 2020. Gerard Collomb votant lors du premier tour des election municipale a Lyon en presence de Yann Cucherat. Bureau de vote lors de l election municipale a lyon. Des mesures exceptionnelles ont ete prisent afin de rendre possible cette election du fait de l epidemie de coronavirus COVID 19. France, Lyon, le 15 mars 2020.

Élections à Lyon : Collomb et Cucherat annoncent qu'ils continuent

Les deux candidats ont assuré dans un communiqué qu’ils seraient présents au second tour des élections municipales et métropolitaines.

Lourdement battus dimanche, à la ville comme à la métropole, lors du 1er tour des élections Gérard Collomb et Yann Cucherat ont annoncé ce lundi qu'il ne retireraient pas leurs listes. “Après avoir réuni les têtes de liste métropolitaines et celles de la ville de Lyon, le choix a été fait de continuer à porter le projet que nous avions construit pour le 1er tour des élections métropolitaines et municipales”, ont-ils écrit.

Et d'ajouter : “nous souhaitons qu’un maximum d’électeurs puisse nous rejoindre et voter pour la liste « Un temps d’avance”. Il en va de la poursuite de la dynamique lyonnaise impulsée au cours de ces dernières années”.

Dimanche soir devant l'Hôtel-de-Ville, Gérard Collomb a regretté “les divisions” de sa propre majorité. “Si on ajoute les deux listes de notre majorité, on serait partout en tête. Une erreur a été commise et il convient de la réparer. J'appelle les électeurs à se rassembler autour de nos listes”, a-t-il déclaré, sans demander non plus à ses anciens ailiers, Georges Képénékian et David Kimelfeld, de le rejoindre.

Reste qu'après 20 ans au pouvoir, les résultats d'hier soir ont, semble-t-il, marqué la fin de la toute-puissance de Gérard Collomb à Lyon. Ce communiqué en est une nouvelle démonstration ; en expliquant qu'il continue, le maire de Lyon laisse à penser qu'un retrait a été envisagé.

À Lyon, la chute de Collomb et l’envol des verts

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 16 mars 2020

    Qui veut se dévouer pour leur dire qu'un jour, il faut arrêter ?
    😀

  2. geoffroy.bertholle - 17 mars 2020

    Manifestement Gerard Collomb n'a rien compris à ce qui se passe.... il est manifestement incapable de percevoir les priorités !

  3. ifoyaka - 17 mars 2020

    Collomb s'agrippe mais il est viré du reste il à l'age de prendre sa retraite.
    Se rend il compte que beaucoup de ces anciens électeurs n'ont pas
    appréciés son passage LREM et en cireur de pompes.Il est vrai
    qu'il révait d'etre ministre el la gauche de Hollande n'en voulait
    pas.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut