Philippe Meunier
Philippe Meunier.

Déclassement A6/A7 : les élus de l'Est lyonnais créent leur association

La droite de l'Est lyonnais a annoncé la création d'une association “Grand Est Métropole” pour mener “une action concertée et collective, dans le respect des territoires” après l'annonce du déclassement de l'A6/A7 avant la fin de l'année.

Après que Gérard Collomb ait annoncé que le déclassement de l'A6/A7 sera officiel “avant la fin de l'année, les élus de droite de l'Est lyonnais ont annoncé la création de l'association Grand Est Métropole (GEM) “afin de mener dès aujourd’hui une action concertée et collective, dans le respect des territoires”. L'association qui regroupera les élus de la Métropole de l’Est Lyonnais, de la Communauté de communes de l'Est lyonnais (CCEL) et du Pays d’Ozon.

Si ce déclassement est nécessaire, il est tout aussi important d'en mesurer les conséquences en terme d'aménagement du territoire. Nous ne pouvons donc que déplorer les conditions brutales dans lesquelles celui-ci a été annoncé”, ont-ils annoncé dans un communiqué.

Maire de Lyon depuis 2001, Président du Grand Lyon puis de la Métropole, Gérard Collomb avait pourtant le temps nécessaire de travailler avec l'ensemble des élus concernés pour envisager une solution prenant en compte l’équilibre territorial de la Métropole et du grand Est”, regrettent-ils.

La présidence sera assurée par Gilles Gascon (Maire de Saint-Priest), la 1re vice-présidence par Paul Vidal (président de la CCEL) et la 2ème vice-présidence par Jean-Jacques Brun (président du Pays d’Ozon) avec le soutien des parlementaires Philippe Meunier, Georges Fenech et de Michel Forissier, Sénateur-maire de Meyzieu.

à lire également
Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des Sciences n'en finit pas de revenir dans les campagnes électorales de la métropole de Lyon. Si Gérard Collomb est l'un des derniers à soutenir le projet dans son tracé vieux de plus de 30 ans, la communication de ses équipes entretient un étrange double discours sur la question de la pollution liée à l'infrastructure.
5 commentaires
  1. Jean Jaurès - 30 juin 2016

    Ils se réveillent un peu tard! Vont-ils nous rejouer la même partition, comme avant chaque échéance électorale? Pour mieux trahir les habitants de l'Est lyonnais ensuite?

  2. Jean Jaurès - 30 juin 2016

    Tous les citoyens raisonnables et sensés savent que la seule solution est le COL (Contournement Ouest de Lyon) et les trois tristes compères Meunier, Forissier, Fenech font tout depuis 15 ans pour que le COL ne se réalise pas. Out! Vite!

  3. Bernard 321 - 1 juillet 2016

    @ Jean Jaurès, En effet, ce déclassement d’un couloir autoroutier passant par le cœur de l’agglomération lyonnaise (une aberration !) est vraiment une décision de bon sens et d’intérêt publique. Reste à espérer, mon cher Jean Jaurès, qu’une autre décision de bon sens et d’intérêt publique vienne la compléter et la finaliser : la réalisation du COL ! (Je suis complètement d'accord avec vous!)

  4. moismai - 1 juillet 2016

    Enfin des élus qui s'inquiétent de prendre en compte l’équilibre territorial de la métropole et du Grand est ...mais ce sont les riverains de l'A46 Nord qui vont être le plus pénalisés par les nuisances de ce déclassement. L 'A46 est un veritable 'entonnoir', car en plus de se récupérer le flux de l'A6 et de l'A89, se récupérera la totalité du contournement Est à savoir l'A432 + la rocade est + le boulevard de ceinture ! Il serait temps que les élus des riverains du Nord Est de lyon fassent partie de cette association. Le COL est la seule solution équitable ! !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut