Débat CGPME/Medef pour la CCI : 1er acte le bilan

Podcast. Les entrepreneurs du Rhône ont jusqu'au 8 décembre pour désigner le futur président de la CCI. Deux listes s'affrontent le Medef, emmené par Benoît Soury, et la CGPME, avec en tête de liste Philippe Grillot. Lyon Capitale a organisé un débat entre les deux candidats. Aujourd'hui, nous vous proposons le premier volet. Il concerne le bilan de la mandature précédente et les deux chefs d'entreprise reviennent sur l'affaire Mathiolon. Un débat à écouter et/ou à télécharger.

7 commentaires
  1. franois - 3 décembre 2010

    CCI, MEDEF et CGPME... Ces trois là, une fois l'élection passée retourneront à leurs petites affaires, se feront oublier des entreprises... Jusqu'aux prochaines élections... Je peux vous dire que des mailings, des appels téléphoniques pour appeler à aller voter, il y en a... Mais une fois élus, quand on leur téléphonera pour un problème, ils nous répondrons, ce n'est pas de leurs compétences, ils ne peuvent rien faire, ce n'est pas de leurs fautes, mais il faut payer... Comme leurs collègues politiciens, c'est belles promesses et langues de bois... Et, surtout, passer par la caisse ! ! ! Vous savez, quand on voit les moyens qu'ils mettent oeuvre pour qu'on aille voter pour eux, on peut penser que les places sont bonnes, surtout leurs avantages.

  2. corgnolon - 3 décembre 2010

    Syndicat patronal et syndicat ouvrier même combat ! L'important n'est pas le programme, l'important est d'avoir le plus grand nombre d'élus pour toucher les indemnités publiques en adéquation au nombre d'élus. Et pour le syndicat patronal, très important, pouvoir nommer ses propres juges au Tribunal de Commerce ! Juge et Partie pourrait-on dire !

  3. julian - 3 décembre 2010

    J'adore les mecs qui ne pensent qu'à eux et bavent sur des forums sur les patrons et les ouvriers qui se bougent en faisant du syndicalisme.

  4. jerome manin - 3 décembre 2010

    Une élection lyonnaise pour laquelle Thierry Philip n'est pas candidat... Ça c'est louche...

  5. corgnolon - 3 décembre 2010

    Julian, continuez à payer votre cotisation et épargnez-nous la pensée syndicaliste, l'insulte.

  6. julian - 3 décembre 2010

    Je ne vous insulte pas corgnolon, je constate. Libre à vous d'être passif sur votre siège mais ne dénigrez pas ceux qui font.

  7. jerome manin - 3 décembre 2010

    @Julian. Corgnolon ne connait peut-être pas le texte auquel vous faites référence : 'Ainsi font, font, font, Les petites marionnettes, Ainsi font, font, font, Trois p'tits tours et puis s'en vont.'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut