conseil_municipal©FlorentAceto_9
© Florent Aceto

Conseil municipal : la sécurité à Lyon fait monter la tension

La tension est montée d’un cran lundi soir au conseil municipal. Jean-Yves Sécheresse, l’adjoint à la sécurité, s’est emporté contre le conseiller municipal d’opposition Pierre Bérat, évoquant “son cerveau encombré” et “un discours nauséabond”.

Le conseil municipal de ce lundi 20 octobre a été l'occasion d'une violente passe d'armes entre Pierre Bérat, membre du groupe UMP Ensemble pour Lyon, et l'adjoint à la sécurité, Jean-Yves Sécheresse.

Au cœur de la brouille, une délibération visant à subventionner différentes associations, au titre du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. Pour le conseiller municipal d'opposition, la Ville fait fausse route. Il estime que "25 % des crédits 2014 sont consacrés à des actions ayant un lien très indirect, voire lointain, avec la sécurisation des Lyonnais".

Parmi les aides prévues, certaines visent à caractériser précisément les violences faites aux femmes dans l'espace public. L'élu préférerait voir ce type d'actions financées par "les politiques de lutte contre les discriminations". "Dans la lutte contre la délinquance, vous ne pouvez pas continuer à agir à côté de la cible", a taclé le conseiller, qui range Lyon, "parmi les grandes villes, [comme] celle avec le taux le plus élevé de coups et blessures volontaires".

“Cerveau encombré”

Mais ces critiques ne sont pas passées, du côté de l'adjoint à la sécurité, qui a répondu en évoquant "le cerveau encombré de M. Bérat, pour qui Lyon est une capitale du crime, à feu et à sang". "Il surjoue les choses", a commenté Jean-Yves Sécheresse, lapidaire, avant de mettre en garde Pierre Bérat : "Ce genre de discours peut vous emmener loin et vous faire tourner le dos à certains principes républicains. Ce discours n'était pas loin d'être nauséabond."

Même Gérard Collomb a semblé surpris par la réponse particulièrement virulente de son adjoint. Stupéfait, Michel Havard a demandé au maire de Lyon que les réponses "se fassent sur le fond et qu'elles ne soient pas des attaques à la personne", sans "caricaturer les positions du groupe Ensemble pour Lyon", sur ce sujet.

Mais cet épisode ne passera pas. Pendant toute la séance, ni Jean-Yves Sécheresse ni Pierre Bérat ne desserreront les dents. Un long moment après la passe d'armes, l'élu de droite retirera une intervention, assurant que "cela n'a rien à voir avec l'attitude et la morgue indigne de Jean-Yves Sécheresse". "Continuez à vous rouler dedans", a-t-il lancé. Et lorsque, tenace, l'élu d'opposition revient en fin de conseil municipal sur le point qui avait créé la crispation, Pierre Bérat provoque un commentaire ironique de Gérard Collomb : "On a plaisir à vous découvrir, monsieur Bérat. Je ne vous connaissais pas, mais je commence à avoir une vision de qui vous êtes."

à lire également
Gérard Collomb, à la mairie de Lyon en janvier 2020 © Antoine Merlet
À une poignée de semaines des municipales, Gérard Collomb exhorte le gouvernement à dialoguer avec les syndicats réformistes pour sortir d’un mouvement social qui pourrait impacter les candidats LREM en mars prochain.
1 commentaire
  1. Marine - 21 octobre 2014

    Tous ces élus qui passent leur temps à se disputer. Et nous les Lyonnais ont passent notre temps à nous faire agresser, verbalement et physiquement. La violence envers nous et envers notre police est de plus en plus importante et violente. Mais je lis que notre Maire n'en a rien à faire. Comment serait il autrement !!! il ne vit pas là ou nous vivons NOUS...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut