Collomb gagne son pari

Avec 53,4 % des voix, ce dernier a balayé sa rivale UMP Joëlle Sangouard, et renforcé ainsi l'influence de Collomb. Malgré quelques réticences, Collomb avait convaincu les élus de sa majorité à soutenir Rudigoz. Seul le PC a refusé de s'engager dans une stratégie d'alliance considérée comme 'une impasse' et n'avait donc pas donné de consigne de vote au second tour.

Pour le parti de François Bayrou, la situation ne manque pas de piment : Rudigoz devrait logiquement siéger avec la gauche et donc l'opposition au département, alors que cette collectivité est présidée par un membre de son parti, Michel Mercier...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut