Bret Jean-Paul
© Tim Douet

Bret dénonce "la duplicité" des écolos

L’Autre Campagne pose son regard sur Villeurbanne pour cette dernière semaine de campagne avant le premier tour. À trois jours du scrutin, nous recevons ce jeudi le maire PS sortant, Jean-Paul Bret. Il répond aux critiques de ses adversaires et prend ses distances avec Béatrice Vessiller quant à une éventuelle alliance de second tour.

Attaqué depuis le début de la semaine par ses opposants, Jean-Paul Bret réplique. En s'attaquant d'abord au candidat UMP : "Jean-Wilfried Martin sort des choses sur les finances de la ville qui sont de l'ordre de l'imposture. Nous avons un petit candidat de la droite, petit par ses arguments. Il ne connaît rien, il utilise des arguments qui font pschitt." Il dénonce ensuite les "combinaisons" d'appareil de Béatrice Vessiller qui le contraint à une primaire à gauche lors du premier tour : "Elle ne s'est jamais adressée à la droite, elle veut battre le socialiste. Rien n'est jamais irréconciliable, mais il y a une vraie duplicité chez les écologistes. Leur responsable veut nous voir avant le premier tour pour répartir les choses. (…) Quand on a mené comme ils l'ont fait une campagne dirigée contre moi, c'est difficile d'envisager de se retrouver ensemble. Si la droite et l'extrême droite représentent un vrai danger, il faudra en tenir compte."

Il défend aussi son bilan, attaqué par ses adversaires pour son manque d'épaisseur. "Notre bilan est désarmant pour eux. Nous avons un budget d'investissement de 200 millions, un peu plus important par habitant qu'à Lyon. D'un mandat à l'autre, l'investissement a été multiplié par deux. Nous avons investi 55 millions pour les écoles, dire que ce que nous faisons est monstrueux ne rime à rien", explique Jean-Paul Bret.

En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Jean-Paul Bret.

8 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 20 mars 2014

    Très franchement, les villeurbannais ne voient pas ou passe l'argent sur le terrain; certes les finances sont saines, mais certains quartiers se sentent délaissés ( tonkin, st Jean ) le programme n'inclus rien encore une fois pour ces mêmes quartiers alors que leur densité de population est la plus forte; bien plus forte qu'à Gratte Ciel ! la poste des samouraîs est ridiculement petite par ex, il n'y a plus de DAB depuis des semaines, la liste est longue.

  2. Epsilon - 20 mars 2014

    Bah voilà, il recommence, il ne comprend pas que le fait de travailler avec lui ne rime pas forcément avec le fait de le couvrir de louanges et d'obtempérer à tous ses désirs. Changera-t-il un jour? Peut-il faire la différence entre lui et son équipe? Apparemment, il a oublié qu'il avait des adjoints et 54 colistiers...Fallait-il que les écolos le confortent dans son auto-satisfaction? Aura-t-il la sagesse de fusionner s'il est derrière eux? J'en doute...

  3. Epsilon - 20 mars 2014

    Hum, j'adore la phrase en gras au-dessus de la vidéo : 'En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Béatrice Vessiller.' Non, lui, c'est Jean-Paul Bret 😀 En tout cas un grand bravo à Paul Terra, ça fait plaisir de voir des interviews intéressantes!

  4. Epsilon - 20 mars 2014

    Je vois que l'entête a été changée 😀 Pour les reconnaître, c'est facile : JP Bret, c'est celui qui grogne 😀

  5. MARX - 20 mars 2014

    Comme toutes les municipalités PS ,Villeurbanne à vu la délinquance et les nuisances sonores explosées, demandez aux habitants de Charpennes Tonkin !

  6. asnowboard - 21 mars 2014

    J'habite Villeurbanne depuis 4 ans dans le quartier cité ci dessus, et franchement niveau nuisance sonore et délinquance , je ne vois rien de bien exceptionnel pour une agglo de prés d'1 millions d'habitant. Mes parents dans leur village Aveyronnais subissent eux aussi nuisances sonores ( mobylette aux pots trafiqués , jeunes qui discutent etc .... ) et petite délinquance ( tags , casse de poubelles , le feu rouge du village a même été vandalisé ) ... et le PS est bien loin.

  7. Sophie_Lyon - 21 mars 2014

    J'habite le tonkin et je suis plutôt d'accord sur les nuisances MAIS, ponctuellement et en particulier dès les beaux jours, celà devient vite infernal; les rassemblements sous les fenêtres de certains immeubles, celui de l'allée Jacques Brel pour ne citer que celui là qui est situé à côté de l'arrêt de tram,et du micro terrain de foot jusqu'à 2/3h du matin. Il est important de ne pas exagérer MAIS de ne pas minimiser ce que supportent les habitants.

  8. Sophie_Lyon - 21 mars 2014

    D'autre part le quartier est très nettement sous équipé pour sa densité de population; il y faudrait un vrai terrain de sport et non un micro mouchoir de poche ou au moins une vraie salle de sport, une piscine pourquoi pas, pour les jeunes du quartier et les seniors; des services publics ambitieux et non une micro poste avec une faible amplitude horaire. 10 personnes et la poste est pleine !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut